Entretiens
Décoratrice et étalagiste de formation, Nancy Tremblay croit que pour être véritablement « tendance », on doit chercher à se créer un chez soi unique et qui nous ressemble.
Nancy Tremblay, décoratrice au Centre Déco Inov du centre de rénovation Unimat de Saint-Prime.
Nancy Tremblay travaille au Centre Déco Inov du centre de rénovation Unimat de Saint-Prime depuis octobre 2013. Elle n'en est toutefois pas à ses premières armes. « Voilà déjà un moment que je pratique ce métier, qui est pour moi très inspirant », confie-t-elle. Avant de se joindre à La Coop des deux rives, Nancy Tremblay a en effet travaillé pendant 10 ans en quincaillerie dans le domaine de la décoration, des couvre-planchers et de la peinture. Puis, elle a travaillé pendant six ans comme conceptrice en ébénisterie. À ce titre, elle créait notamment du mobilier intégré sur mesure et des aménagements de cuisines et de salles de bain à l'aide de logiciels d'aménagement 3D.

Pour cette professionnelle qui maîtrise également le dessin à main levée et le logiciel AutoCAD pour la réalisation de plans à deux dimensions, le domaine de la décoration est en constante évolution. C'est pourquoi il importe, selon elle, de ne pas se baser uniquement sur la tendance du moment dans la réalisation de son projet de décoration.

« Je me souviens d'une époque où la "tendance" se résumait à quatre codes de couleurs distincts, dit-elle. Si vous vouliez être à la mode, il fallait impérativement choisir une de ces quatre couleurs ! »

On a ensuite connu la vague des lisières de tapisserie et leurs papiers peints assortis, puis l'époque où il fallait artificiellement vieillir les meubles, les armoires de cuisine, les revêtements de planchers et les murs pour obtenir un style ancien, cite-t-elle à titre d'exemple. « Heureusement, le domaine a beaucoup évolué depuis, se réjouit-elle. La tendance est devenue beaucoup plus vaste et beaucoup moins restrictive. »

Se dissocier des tendances
« Il faut se dissocier de la tendance, laisse-t-elle tomber. Le meilleur conseil que je puisse donner aux gens, c'est de ne pas hésiter à beaucoup parler avec leur conseillère pour lui préciser leurs goûts et préférences. »

Si l'on doit bien sûr respecter certaines règles de base en coloration, « il faut d'abord et avant tout savoir quelles couleurs vous aimez et lesquelles vous détestez », illustre-t-elle. Pour faire le bon choix, il faut notamment tenir compte du style de la maison et des meubles, de l'éclairage et de l'orientation de la lumière naturelle ainsi que des particularités de la construction pour faire le bon choix de couvre-plancher et de revêtement mural.

Qu'elles aient lieu en boutique ou à domicile, les rencontres avec un designer sont de plus en plus personnelles, remarque-t-elle. « Un professionnel doit tenir compte de la personnalité du client plutôt qu'être axé sur un marché précis qui n'est peut-être pas destiné à celui-ci. »

Si l'espace qui lui est dévolu est plutôt modeste, le Centre Déco Inov de Saint-Prime offre tout de même une belle sélection de couvre-planchers et de peinture ainsi que plusieurs gammes de produits sur commande, souligne la décoratrice. « Et nous sommes surtout en mesure d'offrir un suivi très personnalisé », fait-elle valoir avec enthousiasme.
 
Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés