Entretiens
Citadelle est devenue la première entreprise nord-américaine à obtenir la certification de commerce équitable Fair for Life. « Au-delà de la qualité de nos produits, cette reconnaissance officielle décernée par un tiers indépendant va nous permettre de vendre ce que nous sommes en tant qu'organisation coopérative », se réjouit Martin Plante, directeur général de Citadelle.
Créée conjointement par la Bio-Fondation Suisse et l'Institute for Marketecology en 2006, la certification Fair for Life dépasse la simple notion de juste prix offert aux producteurs des pays en développement. Elle témoigne du respect de standards élevés en matière de conditions de travail, de relations avec les producteurs, de pratiques écoresponsables et de bilan social. « C'est une certification montante à l'échelle internationale, souligne Martin Plante. Elle est reconnue en Europe et aux États-Unis, notamment par la chaîne Whole Foods. »

C'est lors d'une foire commerciale de coopé­ratives en Inde que Martin Plante a constaté une forte parenté entre les valeurs et les pratiques d'affaires du commerce équitable et celles de Citadelle. Conscient que le sceau 100 % Coop avait une portée limitée hors du milieu coopératif, il a dès lors cherché une manière de faire reconnaître cette distinction dans les autres segments de marché de Citadelle.

Le défi était cependant de taille, dans la mesure où tous les programmes de certification équitable existants étaient destinés aux produits issus de pays émergents. « Nous avons travaillé pendant plusieurs années pour trouver un organisme certificateur ouvert à réfléchir avec nous à la possibilité de certifier des produits venant de l'hémisphère Nord. Fair for Life est le premier qui a accepté de le faire », confie Martin Plante.

Selon lui, l'organisme de certification se positionne ainsi à l'avant-garde d'une grande tendance. « À l'heure actuelle, un fournisseur ne peut plus entrer dans une chaîne d'alimentation sans avoir une certification de qualité et de sécurité, comme SQF, GFSI ou BRC. La même chose va se produire d'ici quelques années dans le domaine de la responsabilité sociale », prédit-il.

En effet, plusieurs organismes de certification dans les domaines de la responsabilité sociale, du développement durable et du commerce équitable s'affairent présentement à élaborer des normes internationales communes. Sous l'égide du Global Social Compliance Programme, cette démarche se fait en concertation avec de grandes chaînes, comme Carrefour, en France, et Walmart, aux États-Unis. « Pour répondre aux exigences de plus en plus élevées des consommateurs, les chaînes d'alimentation veulent pouvoir apposer sur leurs produits des sceaux qui prouvent qu'ils sont issus d'entreprises socialement responsables », explique M. Plante.

Si de nombreuses entreprises nord-américaines et européennes qui importent des denrées produites dans le Sud bénéficient de la certification Fair for Life, Citadelle est la toute première à s'en prévaloir pour des aliments produits et transformés en Amérique du Nord. Le processus a nécessité pas moins de trois ans de travail, souligne le directeur général. « Les inspecteurs sont venus nous visiter à plusieurs reprises. Il nous a fallu les initier à notre réalité, car on sortait des modèles de certification auxquels ils étaient habitués. »

Dépassant toutes les exigences de la norme en matière de relations avec les producteurs, de traitement équitable des membres et employés, d'éthique, de transparence, de pratiques environnementales et d'engagement dans la collectivité, Citadelle est agréée en tant qu'entreprise. Bon nombre d'acériculteurs membres le sont également de façon individuelle. En effet, en vertu des lois et règlements en vigueur au Canada, l'ensemble des membres satisfont déjà à presque toutes les normes, exception faite de certains critères plus stricts concernant la sécurité des lieux de production.

La coopération étant une adhésion libre, le processus de certification l'est tout autant pour les membres, tient toutefois à préciser le directeur général. Mais seul le sirop provenant d'acériculteurs certifiés pourra porter le sceau Fair for Life, poursuit-il. Ce sirop sera manutentionné séparément de la production courante. « Il y aura une pleine traçabilité. On pourra remonter jusqu'au producteur », soutient M. Plante.

Au moment où nous écrivions ces lignes, les étiquettes étaient en préparation pour une première livraison de sirop destiné à l'exportation et produit par des acériculteurs certifiés dans le cadre d'un projet-pilote au printemps 2014. À la lumière des résultats obtenus pour le sirop d'érable, la certification Fair for Life s'étendra éventuellement aux autres familles de produits de Citadelle, dit le gestionnaire.

« Parfaitement compatible avec notre nouvelle image de marque symbolisée par un cœur, la certification Fair for Life deviendra aussi un levier important pour promouvoir à l'échelle mondiale nos valeurs coopératives, telles que l'esprit d'équipe, la qualité, l'intégrité, le respect, le leadership et l'innovation », conclut Martin Plante.
 
Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés