Éditions 2014
Édition février
Des produits de déglaçage
moins toxiques pour l'environnement
Chaque année, près de 1,5 million de tonnes de sel de voirie sont épandues au Québec. Or ce mal nécessaire pour la sécurité routière est néfaste non seulement pour les véhicules et les infrastructures, mais aussi pour la végétation, la faune, de même que la qualité de l'eau et des sols. À titre d'exemple, on estime qu'ils endommagent chaque année pas moins de 15 % des arbres le long des routes québécoises !
Édition janvier
Nourrir les oiseaux au fil des saisons
Longtemps considérée comme une activité hivernale, l'installation de mangeoires pour oiseaux est devenue, au fil des ans, une manière privilégiée d'observer la faune ailée tout au long de l'année. En plus d'aider nos oiseaux indigènes – et sédentaires – à survivre aux rigueurs de l'hiver, les mangeoires permettent d'attirer plusieurs espèces migratrices au gré des saisons.


Éditions 2013

Édition novembre - décembre
Choisir et entretenir un
sapin de Noël naturel
Pour beaucoup, Noël n'est pas vraiment Noël sans un sapin naturel. Voici donc quelques conseils qui vous aideront à choisir votre « roi des forêts » et à le garder en vie tout au long de la saison des Fêtes !
Préparation printanière de la pelouse
Édition octobre
Le compostage domestique
Les raisons de composter ses déchets de cuisine et de jardinage sont nombreuses. C'est écologique, puisque cela permet de réduire le volume de déchets domestiques de 20 à 30 %, de réduire la pollution de l'air par le méthane (un gaz à effet de serre 21 fois plus dommageable que le dioxyde de carbone !) et de transformer cette matière organique en fertilisant naturel.
Édition septembre
Les petits fruits
Appréciés de tous pour leur bon goût et leurs propriétés antioxydantes, les petits fruits se cultivent très bien dans un potager domestique ou même en pot.
Préparation printanière de la pelouse
Édition juillet - août
Les rosiers
Reine des jardins, la rose se décline en plusieurs espèces. Les descriptions qui suivent vous aideront à choisir le ou les types qui conviennent le mieux à votre jardin.
Édition avril
Créer un jardin aquatique
Que ce soit sous la forme d'une fontaine, d'une cascade ou d'un étang artificiel, l'eau apporte un attrait indéniable dans un aménagement paysager. Or, longtemps réservée aux professionnels, la construction d'un jardin aquatique est aujourd'hui accessible à tous. Une bonne planification, de bons matériaux, et le respect de quelques règles de base : voilà tout ce qu'il faut pour réussir son projet !
Préparation printanière de la pelouse
Édition mars
Traitement printanier des arbres fruitiers à l'huile de dormance
La pulvérisation combinée d'huile horticole et de bouillie soufrée sur les arbres fruitiers au printemps permet de tuer les insectes qui hivernent sur le tronc et près des bourgeons, comme les acariens (mites), les pucerons et les tétranyques, en plus de prévenir plusieurs maladies fongiques. Ce traitement préventif est indis­pensable pour tout jardinier qui souhaite éviter d'employer des pesticides chimiques à répétition pendant la saison végétative.
Édition fevrier
L'entretien des plantes d'intérieur
Certaines plantes d'intérieur, comme le spathiphyllum ou le ficus (pour ne nommer que les plus communes), auraient pour effet de purifier l'air de nos maisons. Selon une étude de la NASA, les plantes d'intérieur pourraient en effet éliminer en 24 heures jusqu'à 87 % des composants organiques volatils (COV) libérés par les produits de nettoyage, les colles à tapis, les encres à imprimantes ou le tabac !
Préparation printanière de la pelouse
Édition janvier
Les semis intérieurs
La taille des cèdres (thuyas) ou des haies de cèdres peut être effectuée à différents moments de l'année, mais la meilleure période s'étend de la fin juillet au début août. Car contrairement aux feuillus, qui perdent leurs feuilles à l'automne et entrent en dormance, c'est au milieu de l'été que les cèdres se reposent.


Éditions 2012

Préparation printanière de la pelouse
Édition octobre
Protection hivernale et
taille des arbres
La taille des cèdres (thuyas) ou des haies de cèdres peut être effectuée à différents moments de l'année, mais la meilleure période s'étend de la fin juillet au début août. Car contrairement aux feuillus, qui perdent leurs feuilles à l'automne et entrent en dormance, c'est au milieu de l'été que les cèdres se reposent.
Bulbes d'automne et chrysanthèmes
Édition septembre
Bulbes d'automne et chrysanthèmes
Plusieurs plantes à bulbe – tulipe, jacinthe, crocus, narcisse, jonquille, fritillaire, muscari, chionodoxa, anémone et ail décoratif – doivent impérativement être plantées.
Préparation printanière de la pelouse
Édition juillet - août
Taille des cèdres et lutte contre les ravageurs
La taille des cèdres (thuyas) ou des haies de cèdres peut être effectuée à différents moments de l'année, mais la meilleure période s'étend de la fin juillet au début août. Car contrairement aux feuillus, qui perdent leurs feuilles à l'automne et entrent en dormance, c'est au milieu de l'été que les cèdres se reposent.
Créer son potager
Édition mai - juin
Créer son potager
Créer son potager permet de retrouver le goût savoureux des légumes frais et gorgés de soleil. Cela permet aussi de varier son alimentation, d'enrichir sa qualité de vie et de réduire son empreinte écologique.
Préparation printanière de la pelouse
Édition avril
Préparation printanière de la pelouse
Après un long hiver, votre pelouse a piètre allure. Pour lui redonner vie, observez ces sept directives. Votre pelouse en sera ravie… et vous aussi!


Éditions 2011

Rites d’automne
Édition octobre
Rites d'automne
L'automne arrive et il reste une panoplie de travaux à faire au jardin. Il est en effet toujours temps de planter vivaces, arbres et arbustes, en prenant soin d'appliquer à leur pied une bonne couche de paillis naturel.
spacer
Pour un mariage réussi… au potager!
Édition septembre
Pourquoi pas l'automne?
Après les vacances d'été vous vous imaginez que c'est la fin de la saison de jardinage et que vos plates-bandes dépériront jusqu'à ce que la neige tombe. Détrompez-vous! On peut créer des explosions de couleurs et des harmonies de feuillage qui attireront l'œil jusqu'aux gelées. Vous découvrirez qu'il n'y a pas que les érables qui offrent un spectacle saisissant à l'automne!.
x
Tourne sol
Édition juillet - août
Des fleurs vivaces presque tout l'été!
Les jardiniers amateurs mentionnent souvent qu'ils préfèrent les vivaces aux annuelles, car elles reviennent année après année. Cependant, ils trouvent dommage qu'elles fleurissent si peu longtemps. C'est faux! Bon nombre de variétés récemment développées nous offrent une floraison qui s'échelonne sur plusieurs semaines, voire presque tout l'été. Il suffit de bien les choisir. Voici donc des suggestions de plantes vivaces à floraison prolongée (trois mois et plus) à intégrer dans vos plates-bandes. Elles vous feront apprécier davantage vos efforts de jardinage!
spacer
Pour un mariage réussi… au potager!
Édition mai - juin
Pour un mariage réussi… au potager!
Nos ancêtres avaient compris qu'en cultivant certaines plantes côte à côte ou, au contraire, en évitant de faire voisiner certaines espèces, la fréquence des maladies et insectes diminuait et la productivité augmentait. Cette pratique est tombée dans l'oubli avec le temps, mais revient en force avec l'intérêt des jardiniers pour les cultures écologiques.
x
Édition avril
Un potager de pro!
Le potager regagne des adeptes avec les années. Que ce soit pour des raisons économiques, écologiques ou même pédagogiques, lorsqu'on a des enfants. L'intérêt pour la culture de ses propres légumes et autres plantes comestibles est en croissance. En 2011, le jardinier recherche la facilité, le maximum de résultats et, bien sûr, la récolte la plus écologique! L'arrivée de nouveaux produits horticoles rend le tout possible.


Éditions 2010

C’est déjà le temps de planifier le printemps!
Édition novembre-décembre
C’est déjà le temps de planifier le printemps!
Argousier, camérisier, amélanchier et cerisier nain… Depuis quelques années, la culture de ces petits arbres fruitiers est en plein essor. Les propriétés nutri­tionnelles et anticancer de leurs fruits sont particulièrement recherchées. Nous avons la chance d’avoir des entreprises québécoises telles Végétolab, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, qui multiplient et acclimatent ces végétaux afin qu’ils soient productifs sous notre climat.
x
Plus qu'un simple feuillage
Édition octobre
Des plantes carnivores à la maison
Les plantes carnivores fascinent petits et grands en raison de leurs feuilles modifiées en pièges sans pitié. Pourquoi la nature s’est-elle dotée de telles créatures? Les plantes carnivores proviennent de milieux très pauvres ou difficiles à explorer par les racines à la recherche d’éléments nutritifs. Elles ont donc évolué de manière à ce que des pièges – leurs feuilles – leur permettent de digérer de la « viande » qui leur fournit des éléments nécessaires à leur développement.
spacer
horticulture, Le jardin en septembre
Édition septembre
Le jardin en septembre
Septembre est un mois parfait pour jardiner. Comme il fait normalement plus frais, il est plus agréable de travailler à l’extérieur et les plantes subiront moins de traumatismes qu’en temps de canicule. Il n’est pas encore temps de sortir les protections hivernales, car c’est une période idéale pour planter!
x
Plus qu'un simple feuillage
Édition juillet-août
Plus qu'un simple feuillage
On entend trop souvent dire qu’il ne sert à rien de planter une annuelle, une vivace ou un arbuste qui n’a d’intérêt que le feuillage. C’est une grave erreur! Les plantes à feuillage décoratif peuvent nous permettre de créer une ambiance tropicale ou un tapis féérique, d’ajouter de la couleur au jardin pendant l’automne et de produire des contrastes drôlement plus ornementaux qu’une floraison. Il ne faut pas négliger non plus le fait que leur présence accentue l’intérêt décoratif des plantes à fleurs, davantage mises en valeur aux côtés d’une masse de feuillage.
spacer
horticulture
Édition mai-juin
Osez les couper!
Pour profiter au maximum des couleurs et parfums des fleurs de notre jardin, il faut oser les couper! On peut intégrer facilement à nos plates-bandes et à notre potager des annuelles et vivaces qui forment de superbes bouquets. Vous en avez probablement plusieurs dans votre jardin dont vous ignorez le potentiel.
x
Édition avril
Un jardin de plantes indigènes
Vous souhaitez avoir des spécimens originaux dans vos plates-bandes sans risquer de les perdre lors des hivers difficiles? Optez pour les végétaux indigènes. Ces plantes souvent méconnues sont présentes naturellement et très adaptées aux conditions du Québec.
horticulture
Édition mars
Petits arbres pour grand effet
Le choix d’un arbre pour aménager la façade est souvent difficile. C’est pourquoi plusieurs se tournent vers des espèces connues telles que l’érable, le frêne, le chêne ou le tilleul. Quoique superbes, ces arbres atteignent une taille considérable à maturité, ce qui ne convient pas à la plupart des terrains. Pour contrer leur développement, les propriétaires ont pris l’habitude de tailler excessivement ces arbres année après année.
x
Édition fevrier
Le potager en pot
Pourquoi cultiver en contenant? Pour la proximité de la récolte avec la cuisine (surtout dans le cas des fines herbes), pour exploiter les espaces les plus ensoleillés du terrain ou tout simplement pour profiter des effluves et de l’aspect esthétique de certains plants. Vous ne pourrez peut-être pas nourrir le voisinage de vos légumes avec votre potager en pot, mais vous aurez beaucoup de plaisir à jardiner. Sans oublier qu’il s’agit d’une excellente façon d’initier les enfants au jardinage.
horticulture
Édition janvier
Des fines herbes fraîches tout l’hiver!
Quoi de mieux pour impressionner nos invités que de servir des plats agrémentés de fines herbes fraîchement coupées en plein mois de janvier. C’est possible en profitant du fait que certaines fines herbes du jardin peuvent être mises en pot à l’automne et conservées à l’intérieur tout l’hiver.
x



Éditions 2009

horticulture
Édition décembre
Des cadeaux empoisonnés
Bientôt, les poinsettias, azalée, cerisier de Jérusalem et autres potées fleuries envahiront les magasins à l’approche de Noël. Avec leurs emballages métallisés et décorations thématiques, ces plants seront vite convoités.
x
Édition novembre
Laissez-vous tenter par le jardin d’eau en pot
La conception d’un bassin d’eau rebute même les plus passionnés d’horticulture. Une solution facile pour profiter de l’effet apaisant de l’eau est la conception d’un jardin d’eau en pot plutôt qu’en pleine terre.
horticulture
Édition octobre
L'automne au jardin
En octobre, les outils de jardinage sont bien souvent rangés et on se prépare déjà à détester l’hiver! Pourtant, il s’agit d’un mois parfait pour préparer le jardin et ainsi alléger la charge de travail du printemps.
x
Édition septembre
Aménager autour d’une piscine
L’été se fait toujours trop attendre. Une bonne manière pour vous aider à patienter est de planter des bulbes à floraison printanière. Leurs couleurs vibrantes, formes spectaculaires et parfums enivrants vous combleront jusqu’à ce que l’été se montre enfin. La floraison des bulbes plantés à l’automne peut s’étaler de la fonte des neiges (perce-neige) à la fin juin (allium).
horticulture
Édition juillet-août
Ces plantes qui résistent à la sécheresse
Nos étés sont souvent caractérisés par de longues périodes sans précipitations ce qui, jumelé aux règlements municipaux stricts concernant l’utilisation de l’eau potable, cause bien des maux de tête aux jardiniers. En adaptant vos techniques de jardinage et en choisissant des plantes tolérantes à la sécheresse ou même xérophiles (qui apprécient la sécheresse), vous obtiendrez des plates-bandes nécessitant moins d’entretien.
x
Édition mai-juin
Aménager autour d’une piscine
La majorité des insectes et araignées qui se retrouvent dans votre jardin, votre parterre et autour de la maison sont bénéfiques. Ils pollinisent vos fleurs et légumes, transforment les déchets organiques en engrais et contrôlent les insectes vraiment nuisibles en les parasitant ou en les dévorant!...
Édition avril
Sus aux insectes et maladies du jardin
Avec le printemps et la hausse de la température arrivent les insectes et maladies qui se développent au potager. Si vous avez eu des visiteurs indésirables l’an passé et que vous ne les avez pas contrôlés, vous risquez fortement de vous retrouver avec les mêmes problèmes cette année. Alors, à vos marques, prêts, prévenez!
Édition mars
Les insectes autour de la maison et dans la pelouse
La majorité des insectes et araignées qui se retrouvent dans votre jardin, votre parterre et autour de la maison sont bénéfiques. Ils pollinisent vos fleurs et légumes, transforment les déchets organiques en engrais et contrôlent les insectes vraiment nuisibles en les parasitant ou en les dévorant!...
Édition février
Une plate-bande à l’ombre...
Il ne faut pas percevoir les coins de jardin situés au nord, sous les arbres matures ou ombragés par des structures comme impossibles à aménager.
Édition janvier
Plantes d’intérieur faites des petits!
Il est plus facile que l’on pense de multiplier soi-même ses plantes d’intérieur. Il s’agit d’un moyen économique de maximiser leurs bienfaits. Pour les enfants, c’est une activité très intéressante qui leur permet d’en apprendre sur la biologie des plantes...


Éditions 2008

Édition décembre
Thérapie hivernale
Une multitude de produits et de matériaux auxquels nous sommes exposés chaque jour sont des sources de pollution et peuvent provoquer des symptômes tels que maux de tête, allergies, nausées et irritations.
Édition novembre
Vivaces et ligneux rustique à venir...
En octobre, nous avons abordé les nouveautés en fleurs annuelles pour l’année qui vient. Voici un aperçu de vivaces et ligneux que vous pourrez trouver dans votre jardinerie préférée au courant des prochaines années.
Édition octobre
En 2009 dans vos jardins
À l’automne, au moment où on pense plus aux bulbes printaniers qu’à regarnir nos boîtes à fleurs, les verdicts tombent. Les variétés les plus remarquées se voient remettre des prix et sont vantées sur toutes les tribunes. Vous laisserez-vous tenter par la nouveauté? Ou vous en tiendrez-vous plutôt aux valeurs sûres qui ont fait leur preuve par le passé?
Édition septembre
La troisième saison du jardinage
Pendant qu’on pense à envelopper les arbustes et conifères fragiles puis qu’on rabat les vivaces estivales, plusieurs variétés de vivaces ou d’annuelles continuent d’égayer les plates-bandes du jardinier prévoyant. Certaines réservent même l’exclusivité de leur floraison aux dernières semaines automnales.
Édition juilet-août
Jardin d’odeur
Du citron au miel en passant par le jasmin et le… chocolat, les plantes aromatiques exhalent leur fragrance au bonheur du promeneur et du jardinier.
Édition mai-juin
Mon jardin de papillons
On peut attirer les papillons avec certaines fleurs nectarifères, mais on peut aussi les inciter à s’établir et pondre chez nous en ajoutant des plantes hôtes. Les chenilles s’en nourriront, deviendront chrysalides, puis de nouveau papillon. Un plaisir pour les yeux, mais aussi pour vos fleurs dont ils assureront la pollinisation.
Édition avril
Laissez venir à vous les petits oiseaux
Dans les nouveaux quartiers en ville ou en pleine campagne, pour attirer les oiseaux on doit leur offrir le gîte, l’eau et le couvert.
Édition mars
On récolte ce que l’on sème
En mars commence le camp d’entraînement du jardinier : les semis d’intérieur! Laissez-vous tenter par les promesses de couleurs, de goût, de récoltes que vous offrent les catalogues et étals de semences.
Édition février
Les plantes d’intérieure d’amour et d’eau fraîche
À l’intérieur comme à l’extérieur, les plantes requièrent des soins, que nous soyons plus ou moins habiles à les leur prodiguer. Certains apprivoisent avec facilité les ficus, les violettes
ou les orchidées, alors que d’autres – comme moi – sont plutôt amis des philodendrons, dieffenbachia et autre dracaena.
Édition janvier
Semences anciennes et patrimoine horticole
La majorité des semences de légumes potagers se conservent entre trois et huit ans. Pour conserver d’anciens cultivars, il faut donc les cultiver. L’avantage de garder d’anciens cultivars bien vivants permet de bénéficier de légumes à l’allure et au goût différents de ce qu’on trouve en épicerie. De plus, on peut bénéficier de certains de leurs traits génétiques lors d’hybridation, à la recherche d’une amélioration continuelle du patrimoine semencier.


Éditions 2007
Édition décembre
Les plantes de Noël
Pour mettre de la couleur pendant les Fêtes, quoi de mieux que les plantes de Noël. Profitez-en! Certaines se gardent indéfiniment avec un minimum de soins, alors que d’autres demanderont de réels efforts pour refleurir l’année suivante.
Édition novembre
Avant la neige
La transition à l’hiver est commencée, voire complétée dans les jardins du Québec. Les graminées, fruits et feuillages persistants, conifères et écorces décoratives sont
à l’honneur. Les pimbina, fusain ailé et pommetier nourriront les oiseaux tout l’hiver, tout en ajoutant une touche de couleur bien appréciée.
Édition octobre
Des tulipes toute l’année
Le forçage en pot et la naturalisation dans la pelouse des bulbes sont des façons originales de mettre en valeur ces plantes souvent sous-estimées.
Édition septembre
Composter en un tournemain
Au Centre jardin 4 saisons de La Coop de Sainte-Julie, sur la Rive-Sud de Montréal, la directrice Diane Bisaillon affirme vendre, bon an mal an, une dizaine de composteurs domestiques. « Les clients sont mieux informés et veulent en savoir plus », constate-t-elle. On veut savoir comment procéder, en combien de temps on obtient un bon compost et si ça vaut vraiment la peine.
Édition juillet-août
Petits truc pour gros problème
Dans plusieurs municipalités, l’utilisation d’herbicides à des fins esthétiques est contrôlée. Même si Dame Nature nous offre parfois de belles surprises lorsqu’on laisse pousser ce qu’on ne peut identifier, il est des endroits où le contrôle des indésirables est inévitable.
Édition mai-juin
Cachez ces racines nues!
La plantation en racines nues perd du terrain vu les contraintes qui y sont associées. Mais on oublie ses avantages.
Édition avril
Pour un gazon plus vert que chez le voisin
L’entretien d’une belle pelouse verte est la tâche la plus exigeante de tout jardinier amateur. Comment simplifier le tout en maximisant les résultats? Travailler avec la nature plutôt que contre elle.


Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés