Éditions 2014
Édition octobre
L'ambitieux projet d'un jeune Gaspésien
Un entrepreneur choisit la Gaspésie et démarre avec 24 kg de quota. Ses résultats sont aujourd'hui exceptionnels, mais sont-ils suffisants pour assurer la viabilité de sa ferme laitière ?
Édition septembre
Gérer à l'americaine
Les fermes laitières du Québec sont les plus petites au Canada, mais la tendance est au grossissement. On peut cependant faire plus d'argent en gérant bien une petite exploitation qu'en en gérant mal une grosse. Mais pourquoi ne pas essayer de faire les deux : bien administrer une grande ferme ?

Édition avril
Des choix énergétiques
mieux éclairés
Longtemps les rations laitières ont été calculées de façon à combler les besoins des vaches en protéine brute et en mégacalories (énergie). Des recherches permettent aujourd'hui plus de précision dans la formulation de rations.

Édition mai-juin
Parlons productivité
Aller plus loin que le coût par hectolitre produit !
Dans le contexte actuel du coût des concentrés et des fourrages, il est normal de parler de… coûts ! Les prix par tonne d'intrants, le prix du lait, les coûts de concentrés et de fourrages à l'hectolitre, la marge par kilo de gras, etc.

Édition avril
La Ferme JMS Amitiés
De passion et d'amitié
En 1984, Jacinthe Proulx, son conjoint, Marc Coursol, ainsi que ses frères Sylvain et Jacques-André Charbonneau se lancent dans le monde des entrepreneurs agricoles. Ils achètent la ferme des parents de Jacinthe, Sylvain et Jacques-André – une exploitation de 30 kg de quota et d'une quarantaine d'hectares de terre (la production s'élève à 126 kg de quota aujourd'hui).

Édition mars
L'écornage génétique, vous connaissez?
On connaît l'écornage chimique à l'aide de produits caustiques, l'écornage thermique au fer chauffé au rouge et l'écornage mécanique au moyen d'outils comme des pinces, des cuillères spéciales, des tronçonneuses ou la bonne vieille scie fil. Mais connaissez-vous l'écornage génétique ? C'est une méthode miracle : les veaux naissent sans cornes ! Écornons la question.

Édition février
Gaz à effet de serre
Que peuvent faire les agriculteurs pour réduire leur impact ?
Qui n'a pas entendu parler du réchauffement planétaire et des gaz à effet de serre (GES)? Certes, lorsqu'il fait – 30 °C dehors, on se demande bien pourquoi scientifiques et gouvernements s'inquiètent. Mais quels sont ces fameux gaz à effet de serre et pourquoi en parle-t-on autant? Comment peut-on en réduire les émissions à la ferme?

Édition janvier
Le secret est dans le toit
Ne cherchez pas de silos dans le ciel qui surplombe la Ferme Malaco : ils sont à même le sol. Jean-Philippe Côté et Julie Richer ne jurent que par les silos-couloirs. Leurs résultats pourraient convaincre le plus sceptique des incrédules. La qualité, la quantité et l'efficacité sont au rendez-vous. Leur secret ? Il est dans le toit.

Édition janvier
Une relève pleine de promesses
Philippe Lafontaine a repris en main la ferme familiale en 2010. Il est en train d'en faire un véritable modèle de productivité et de rentabilité.

spacer
spacer
spacer
spacer

Éditions 2013
Édition octobre
Maître-éleveur Ayrshire
Quand le premier ministre du Nouveau-Brunswick se déplace, c'est pour une bonne raison. L'obtention du titre de Maître-éleveur Ayrshire par l'un des résidants de sa province, Mario Lavoie, de Saint-Basile, en était une.

Édition septembre
Méthanisation, économie d'eau et compostage
Pour accroître leurs revenus et donner un coup de pouce à l'environnement tout en misant sur l'avenir de l'agriculture, des producteurs planchent sur la méthanisation, le compostage et la récupération d'eau. Rencontre avec trois passionnés débordant d'énergie et de savoir-faire.

Édition septembre
Une condition de chair idéale, l
e premier pas vers une transition réussie
Si je vous demandais quelle période du cycle de production de vos vaches vous préoccupe le plus, vous répondriez probablement comme la plupart « la période entourant le vêlage » – et avec raison! Il est normal que cette période vous stresse, puisque c'est durant celle-ci que la fréquence de désordres métaboliques est à son maximum. Vous n'avez qu'à consulter les rapports de suivi de santé de votre troupeau pour vous en convaincre.

Édition mai - juin
Fourrages - Mieux comprendre vos analyses… pour vos vaches et votre portefeuille
On sait que les sucres solubles et la digestibilité de la fibre et de l'amidon ont un effet important sur la fermentation ruminale et la performance des vaches. Ces connaissances alimentent le concept de formulation RAP/RAC propre au réseau La Coop. Un concept de formulation qui optimise la synchronisation entre la disponibilité de la protéine et de l'énergie dans le rumen afin de favoriser une croissance microbienne efficiente.

Édition avril
Marilyn vue de Coté
En octobre dernier, la Fédération des agricultrices du Québec remettait ses prix Agricultrice de l'année, Agricultrice de passion, Agricultrice entrepreneure et Jeune agricultrice. Actionnaire à 50 % de l'entreprise familiale dès ses 19 ans, Marilyn Côté repartait de Drummondville avec le titre de « Jeune agricultrice », une étoile de plus dans son cahier déjà bourré de reconnaissances.
Édition avril
Médaillée d'argent : Un peu, beaucoup, passionnément la Ferme Durantaye
Ils font un peu de vente de sujets de haute génétique. Ils font beaucoup de profit avec la production laitière. Et le plus important, ils font leur métier passionnément, même si le mot « passion » est souvent banal pour parler des agriculteurs et des agricultrices qui s'investissent sans compter dans leur domaine. Mais qu'importe, puisque c'est la vérité !

Édition mars
La World Dairy Expo :
Le Super Bowl des expositions de vaches laitières
C'est ainsi que le Wisconsin State Journal a qualifié la World Dairy Expo, dont la plus récente édition s'est tenue à Madison, la capitale du Wisconsin, du 2 au 6 octobre dernier, sous le thème « Market Fresh ». Quelque 75 000 visiteurs en provenance de 90 pays ont assisté à cet événement, qui se déroule chaque année depuis 1966.

Édition mars
Questions de rentabilité :
Vos coûts d'alimentation sous la loupe
Il y a de quoi être perplexe quand on fait la rétrospective des coûts d'alimentation de la dernière année. Mais alors, par où commencer pour améliorer la rentabilité de son entreprise ?

Édition janvier
La Grande traversée
Damien Lemire a vécu une expérience hors du commun. Ce céréaliculteur des Bois-Francs s'est embarqué le 8 août dernier sur un navire battant pavillon danois, dans le port de New Westminster (Colombie-Britannique), avec en sa compagnie 1200 taures gestantes. Objectif : Zarubino, petit village portuaire situé à 200 km au nord de Vladivostok, en Russie orientale. Un périple de 22 jours haut en émotions, presque autant que les puissantes vagues qui menaceront de faire chavirer l'entreprise.

spacer

Éditions 2012
Domino, les vaches ont chaud

Édition novembre - décembre
Agrandir sans périr :
le pari de trois producteurs laitiers de l'Est ontarien.
En 2009, Patrick Séguin et ses parents, Pierre et Colette, décident de porter un grand coup. Redonner du confort à leurs vaches pour leur permettre d'exprimer tout leur potentiel génétique. « On perdait des animaux, on courait après le lait, on n'arrivait pas à garder de bonnes familles de vaches », fait savoir Patrick.

Docteur Fournier
Édition octobre
Docteur Fournier
David Fournier cumule deux emplois prenants : producteur de lait et vétérinaire. L'expression « cordonnier mal chaussé » ne lui sied pas. En effet, il n'hésite pas à s'administrer sa propre médecine. Il prend autant soin de ses vaches que de celles des autres. Ses magnifiques Ayrshire, issues d'un élevage qui a plus de 70 ans, en témoignent.
Domino, les vaches ont chaud

Édition septembre
Jeune et prolifique relève
Samuel Benoit et Geneviève Manseau, ainsi que leurs six enfants, sont établis dans une ferme laitière, à Saint-Nazaire-d'Acton, que les parents de Samuel, Jérôme et Danielle, sont en voie de leur transmettre. Ils sont jeunes et ils ont du succès. Mais les défis qu'ils ont à relever n'en sont pas moins nombreux.

Les génisses Les génisses
Édition juillet - août
Les génisses
Doit-on considérer l'alimentation des génisses comme une dépense ou un revenu ? On peut tenter de réduire les coûts ou encore d'investir durant leur période de croissance en anticipant un revenu futur. Le problème, c'est que l'impact de la décision choisie ne sera visible que deux ans plus tard !
Domino, les vaches ont chaud

Édition juillet - août
Domino, les vaches ont chaud
Avec le réchauffement climatique, les météorologues et les climatologues estiment que les températures extrêmes seront plus fréquentes. Rappelez-vous la moyenne de 18,7 °C en juillet 2009 et celle de 23,1 °C en juillet 2010 à Saint-Hyacinthe, un énorme écart de 4,4 °C pour une moyenne mensuelle. Aux États-Unis, où les grandes chaleurs sont courantes, on installe fréquemment des systèmes de brumisation dans les étables. Et pourquoi pas au Québec?

Améliorer sa rentabilité et se faciliter la vie en production laitière
Édition mai - juin
Charmés par la chèvre :
Rémi Hudon et Catherine Lord ont réalisé leur rêve de s'établir en production laitière, non sans difficultés.
Select 500 La Coop : une réussite sur toute la ligne

Édition mai - juin
Select 500 La Coop : une réussite sur toute la ligne
Avec le succès remporté lors de la première édition de cette rencontre de haut niveau, tenue au printemps 2010, à l'intention des 500 plus grandes fermes laitières du Québec et de l'est de l'Ontario, on ne pouvait que récidiver, et de plus belle encore!

Améliorer sa rentabilité et se faciliter la vie en production laitière
Édition avril
Le défi de la transition
Lors de l'élaboration de rations pour les vaches taries et les vaches en transition, nous devons souvent faire face à deux problèmes. Le premier, récurrent depuis plusieurs années et plus courant dans certaines régions : la concentration élevée en potassium des fourrages. Le deuxième, plus spécialement lors des deux dernières années : des fourrages trop riches en protéines et en énergie pour les besoins moindres des vaches taries.
Découcher de l'étable

Édition avril
Israël
Comment font-ils pour produire autant de lait?
Un groupe de producteurs laitiers et d'intervenants de six provinces canadiennes (de Terre-Neuve à la Colombie-Britannique) ont participé, du 18 au 28 novembre dernier, à un voyage agrotouristique en Israël. Ce voyage a été organisé par les Progressive Dairy Operators (PDO), un organisme à but non lucratif ontarien qui a pour mission l'éducation et la formation continue en production laitière...

Découcher de l'étable

Édition mars
Découcher de l'étable
Combien vaut un robot de traite au regard de la qualité de vie qu'il apporte? René Simoneau et Carole Giguère, de la Ferme Simondale, ont trois réponses à cette question : leurs deux enfants et leurs loisirs. Placer la famille et les loisirs avant le travail tout en maintenant de bonnes performances technicoéconomiques, est-ce possible?

spacer
Améliorer sa rentabilité et se faciliter la vie en production laitière
Édition mars
Améliorer sa rentabilité et se faciliter la vie en production laitière
Tous les producteurs ont habituellement deux rêves : améliorer la rentabilité de leur entreprise, ce qui rend plusieurs projets possibles (agrandissement, achat d'équipement, transfert…), et gagner du temps en se facilitant la vie.
spacer
Ferme Maskita

Édition février
Un Québec entravé dans un Canada libre
Le Québec, société distincte? En tout cas, en matière de logement des vaches, oui!
Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) publiait en mars 2011 une page statistique sur les étables laitières canadiennes. Réparties en trois catégories (stabulation entravée, stabulation libre et stabulation libre avec système de traite robotisé), ces statistiques illustrent que la proportion de chaque type d'étable varie d'un océan à l'autre.

spacer
L'excellence, en toutes lettres
Édition février
L'alimentation et le confort des génisses pendant les froids extrêmes
Bien alimenter et loger vos génisses en hiver minimisera l'effet du stress thermique.
D'abord, il faut savoir que les génisses nais­santes sont moins bien outillées pour faire face au stress « frigorifique » de l'hiver.
spacer
spacer
Jean-François
Édition janvier
La rentabilité en toute simplicité
Pour la finale québécoise du concours Jeunes agriculteurs d'élite, Jean-François avait sorti sa chemise turquoise et Mylène ses talons hauts et son plus beau sourire, comme de raison. Et ça a valu le coup!
spacer

Éditions 2011
L'excellence, en toutes lettres
Édition novembre - décembre
Optimisez l'efficacité du rumen… et faites croître vos revenus
Chaque fois que j'ai le plaisir de vous rencontrer, vous êtes nombreux à me dire que vous travaillez à améliorer l'efficacité de votre entreprise. Rassurez-vous, vous n'êtes pas seuls. Peu importe le secteur d'activité, si on demandait à des gestionnaires d'entreprises de nommer le principal objectif qu'ils poursuivent afin d'augmenter leurs revenus, bon nombre d'entre eux répondraient : l'amélioration de l'efficacité.
spacer
Ferme Maskita
Édition novembre - décembre
Droit au but!
« Tout commence par un rêve, dit Nathalie Dumais. Le rêve de se prouver qu'on est capable de bâtir un troupeau de belles vaches, tout en ignorant les nombreux qu'en-dira-t-on. C'est en regardant la route droite devant, sans dévier de notre course, que nous y sommes parvenus. »
spacer
L'excellence, en toutes lettres
Édition octobre
Markus Schaerli, maître chez lui
Pendant trois ans, Markus Schaerli a évalué différents scénarios d'établissement en production laitière avant de trancher : pour lui, on n'est nulle part aussi bien que chez soi.
spacer
Ferme Maskita
Édition septembre
La Ferme Maskita, jeune depuis 100 ans!
La bonne méthode de traite, reconnaître les signes d'une vache en chaleur et « on ne met pas de la paille dans la mangeoire! », la ferme-école Maskita, de l'Institut de technologie agroalimentaire (ITA), a vu bien des apprentis agriculteurs effectuer des « travaux pratiques » en ses murs en 100 ans d'existence. Et comme le souligne Michel Beaulac, directeur de l'ITA et président du conseil d'administration de la Ferme Maskita, « voilà au moins 100 bonnes raisons d'être fier et de fêter! Parce que la Ferme Maskita est un outil sans égal pour l'enseignement agroalimentaire au Québec. »
spacer
L'excellence, en toutes lettres
Édition septembre
L'excellence, en toutes lettres
Wikipédia donne la définition suivante du jeu ScrabbleMC : « Jeu de société et jeu de lettres où l'objectif est de cumuler des points. » Comme au Scrabble, les concours de Maître-éleveur exigent l'obtention d'un certain nombre de points pour remporter le titre et la prestigieuse plaque qui y est associée.
spacer
la ferme Tribel
Édition juillet - août
Produire les primes d'été en pleine chaleur : c'est « cool », comme défi!
C'est le temps des vacances! Les gens de la ville sont de bonne humeur. Pour vous, les producteurs laitiers, il en est autrement… Pour la majorité, vous attendez avec impatience l'automne. Drôle d'idée, diraient les citadins! C'est que, depuis plusieurs années, la Fédération des producteurs de lait du Québec offre de majorer à la hausse votre droit de produire, généralement d'août à décembre.
spacer
la ferme Tribel
Édition juillet - août
Summer Incentives Present a Cool Challenge!
Summer means vacation time! City-dwellers are happy and feeling good, but summer has a completely different meaning for dairy farmers. Most of you are anxiously waiting the first days of fall. Civilians would certainly think this odd! For several years now the Fédération des producteurs de lait du Québec has offered to boost production rights, usually from August to December.
spacer
La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500
Édition juillet - août
Douces folies
« La vie n'est pas une ligne droite », lance Christian Girard alors qu'il fait la traite des 72 brebis laitières qu'il élève avec sa conjointe, Maggie Paradis, à Saint-Sixte, en Outaouais.
spacer
la ferme Tribel
Édition mai - juin
Intenses tribulations à la ferme Tribel
« 34,28 kilos à matin, c'est bon signe », dit Bruno Lebel, le sourire aux lèvres, en prenant connaissance, sur l'ordinateur du carrousel de traite, de la pesée de lait d'une prometteuse « fraîche vêlée ».
spacer
La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500
Édition avril
Frères de rang
Viateur Robichaud et Auguste Ross ne sont visiblement pas frères, mais ils forment tout de même une équipe du tonnerre. De véritables frères de rang!
spacer
Ferme G. Labbé et Fils inc.  6 « morceaux » de robots!
Édition avril
La Ferme Holdream :
s'accrocher à son rêve
Étienne Labbé et ses deux fils Charles et Louis ont un nouvel allier à l'étable : un sixième robot de traite.
Ferme G. Labbé et Fils inc.  6 « morceaux » de robots!
Édition mars
Ferme G. Labbé et Fils inc.
6 « morceaux » de robots!
Étienne Labbé et ses deux fils Charles et Louis ont un nouvel allier à l'étable : un sixième robot de traite
spacer
La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500
Édition février
Zita la magnifique
La Ferme Flèche d'or est fière de son nom. Un nom qui a une signification bien particulière pour ses propriétaires, Luc Boisvert et Annie Lecours. « L'or, c'est l'excellence, et Flèche d'or, ça signifie viser l'excellence », dit Luc.
spacer
Les 12 travaux de Steve et Stéphanie
Édition janvier
Les 12 travaux de Steve et Stéphanie
Steve Essiembre et Stéphanie Simard, producteurs de lait de Baie Saint-Paul, ont de bonnes raisons de se réjouir. L’Hercule de Charlevoix, fromage fabriqué exclusivement à partir du lait de leur troupeau Jersey de race pure, a remporté cet automne deux prix Sélection Caseus (dont un d’argent!), le concours des fromages fins du Québec.


Éditions 2010

spacer
Jean-François
Édition novembre-décembre
L'equilibre une valeur montante
Pour la finale québécoise du concours Jeunes agriculteurs d’élite, Jean-François avait sorti sa chemise turquoise et Mylène ses talons hauts et son plus beau sourire, comme de raison. Et ça a valu le coup!
spacer
La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500
Édition octobre
Lait et Champagne, un cocktail gagnant
Les propriétaires de la Ferme Champagne et Frères ont concocté un savant mélange d’ingrédients pour lui assurer un avenir prospère.
spacer
spacer
David Gasser
Édition septembre
Go David Go!
David Gasser est aussi à l’aise sur la patinoire que sur le plancher des vaches. Ce jeune homme de 23 ans qui a participé à la série Montréal-Québec, téléréalité sur le hockey lancée l’hiver dernier par le réseau TVA, commence à patiner dès l’âge de trois ans. À quatre ans, il fait partie d’une ligue à Bedford. Une belle façon de faire dépenser de l’énergie à un jeune qui en a à revendre, dira son père Érick, copropriétaire des Fermes Gasser.
spacer
La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500 La Tournée Select 500
Édition juillet-août
La Tournée Select 500
Une grande première en production laitière

Un atelier d’évaluation d’ensilages a permis à ceux qui avaient fourni un échantillon de voir leurs façons de faire évaluées par un expert, l’agronome Germain Lefebvre, président d’Agro-Bio Contrôle. Un producteur s’est démarqué de son groupe à chacune des trois journées : Samuel Chagnon, de la Ferme M.R. Chagnon, à Acton Vale; Frédéric Pelletier, de la Ferme Dupotier, à Saint-Donat (Bas-Saint-Laurent); et Stephan Kunz, de la Ferme Redstone, à Saint-Eugène, en Ontario.
spacer
Édition mai
Les Racine du folklore
On l’appelle le cultivateur chantant. Louis Racine est à la fois un gardien de la chanson folklorique canadienne-française et un producteur laitier avant-gardiste, chevronné, engagé et visionnaire. Et entre ses deux passions, l’harmonie règne.
spacer
x
Édition mars
Quitte ou double
pour la Ferme Léonard Morin & fils
L’expression « quitte ou double » est claire : il faut « quitter » ou « doubler ». Les gens de la Ferme Léonard Morin & fils jouent d’audace et misent gros : ils doubleront.
spacer
Édition février
Du lait et des convictions
Il aime les vaches, mais préfère encore davantage les humains. Portrait de Benoit Martin, ex-président de la Fédération de la relève agricole du Québec et maintenant producteur laitier à temps plein… mais pour combien de temps?


Éditions 2009

Édition novembre
Humilité, fierté, abnégation
C’est l’un des meilleurs troupeaux Ayrshire au Canada, mais ses propriétaires restent humbles devant les distinctions remportées au fil des ans. Humilité, fierté et abnégation, c’est dans leur nature.
spacer
x
Édition octobre
Le plasir du travail bien fait
Un métier exigeant que celui de producteur laitier. Pour produire une seule goutte de lait, de nombreux efforts sont nécessaires et les exploitants de la Ferme Claunic en savent quelque chose!
spacer
Édition septembre
Maîtres-éleveurs Holstein 2008
Le 29 janvier dernier, c’était jour de vendanges pour les nouveaux Maîtres-éleveurs Holstein du Québec. Ceux-ci récoltaient des honneurs bien mûrs et mérités. Comme toujours, c’est au chapitre du tandem production-conformation que ces éleveurs émérites ont excellé. Cela en prodiguant inlassablement, jour après jour, les meilleurs soins aux animaux, qu’ils soient en production ou non, et en faisant les bons choix quand vient le temps de les faire se reproduire; c’est là le secret de leur succès.
spacer
x
Édition juillet-août
Le lait est notre affaire
« Nos vaches sont des athlètes qui courent le marathon, lance Jean Bissonnette en les désignant du doigt. Elles ont besoin d’une alimentation de pointe. »
spacer
Édition mai-juin
Gros plan sur la Ferme Filiale
Les vaches étaient nickel, presque javellisées. Les allées, bien épaisses de copeaux de bois, étouffaient les pas. Les animaux, presque trop sages, se tenaient docilement sous leurs pancartes d’identification. Et les gens de la Ferme Filiale avaient tous revêtu leurs manteaux aux couleurs de leur entreprise. Tout était prêt.
Édition avril
Avez-vous l’attitude laitière?
Vos vaches ont de bonnes aptitudes laitières, mais vous, avez-vous la bonne attitude laitière? La famille Pedneault de Saguenay produit du lait par passion et par vocation. Que voulez-vous, c’est dans leur attitude!
Édition mars
Madame la juge
Mélanie Boulet a réalisé un de ses rêves les plus chers : juger les bovins laitiers d’une exposition d’envergure mondiale. En janvier 2008, elle prenait place dans l’arène d’un événement phare d’Europe : la Swiss Expo, à Lausanne. Une consécration pour la productrice de Saint-Michel de Bellechasse et maman de trois jeunes enfants. La vive et enjouée Mélanie chérira pour toujours cette première internationale dans sa carrière de juge.
Édition février
Une étable « flambant » neuve pour Ferme Métro
Le 17 septembre 2007, vers 14 heures, Serge Tremblay et les gens de la Ferme Métro étaient dévastés, sous le choc. Un incendie faisait rage, détruisant leur étable et la majeure partie de leur troupeau. Aujourd’hui, leur nouvelle étable est flambant neuve et… flamboyante!
Édition janvier
De 0 à 60 kg par jour en 10 ans
Déjà enfant dans son patelin de Saint-Cuthbert dans Lanaudière, Sylvain Coulombe savait qu’il aurait un jour sa ferme laitière. Très déterminé à atteindre ses buts, il était cependant loin de se douter que tout se déroulerait aussi vite. « J’ai fait en 10 ans, ce que d’autres construisent en une vie. À 19 ans je n’avais rien, pas de vaches, pas de quota et voilà qu’aujourd’hui à 30 ans je suis propriétaire d’une ferme, d’une centaine de têtes avec un quota de 60 kg/jour », lance-t-il fièrement.

Éditions 2008
Édition décembre
Libres depuis 1969
« Comme je suis né en 1963 et que mon père a bâti l’étable à stabulation libre et la salle de traite quand j’avais six ans, je peux dire que je n’ai jamais connu autre chose que ce système d’élevage, explique Marc Quesnel. Nous étions une des rares fermes à stabulation libre à cette époque dans notre région. Le bien-être des vaches a toujours été une priorité pour nous. »
Édition novembre
Les maîtres-éleveurs dans une classe à part
En janvier dernier, les Richard de la Ferme Rigo se sont donc qualifiés pour les « Jeux olympiques », présentés cette année en mars à London, Ontario. Leur épreuve : le marathon. Car oui, pour eux, remporter un titre de maître-éleveur...
Édition octobre
CRF au pays de la tulipe et des moulins à vents
Le réseau de fermes de recherches coopératives (CRF), organisation novatrice et internationale ayant des membres en Amérique du Nord et en Europe, vient de s’agrandir par l’addition récente d’Agrifirm, coopérative agricole, en février dernier. La coopérative Agrifirm fabrique et distribue des aliments pour le bétail, la volaille...
Édition septembre
Ferme Louiselle, un défi familial constant
La vie est un miracle. Réussir à aligner des milliards de cellules dans un organisme de manière à former un tout cohérent et fonctionnel, voilà qui tient du prodige. Le contraire –lesdysfonctionnements ou les déficiences – ne devrait donc pas nous étonner. Et pourtant…
Édition juilet-août
Terre hospitalière
Ricardo Boulet fait preuve d’humilité, malgré des résultats, en tant qu’éleveur, hors du commun. S’il est réservé de nature, il dégage malgré tout une singulière détermination et une belle assurance. C’est la force tranquille de celui qui connaît sa valeur, mais qui ne cherche pas à impressionner.
Édition mai-juin
Tour du troupeau Karona
Par année, les frères Pierre et Raymond Caron de la ferme Karona peuvent accueillir jusqu’à 800 visiteurs, la plupart des éleveurs laitiers. Le 13 mars dernier, des membres de Groupe Dynaco, suivis d’un groupe organisé par La Coop des Appalaches ont marché l’étable et fait le tour d’un troupeau reconnu pour sa haute valeur génétique.
Édition avril
Un scandale laitier éclabousse la planète bio américaine
Le créneau des produits biologiques, évalué à 1 milliards $, connaît un boom phénoménal au pays. Mais 80 % de ces produits vendus au Canada proviennent en majorité des États-Unis. Or, un scandale laitiier sans précédent éclabousse le monde bio chez nos voisins du Sud. Pourrait-il traverser la frontière?

Édition mars
Les Vincent, le lait dans le sang
Ils ont le lait dans le sang, mais bien plus, ils ont toute l’agriculture dans les veines.
La famille Vincent vit intensément de l’agriculture. Sur les dix enfants, neuf gagnent leur vie de l’élevage!
Édition février
Engagez-vous qu’ils disaient!
Insister sur tout ce que peut apporter la participation à différents organismes, comités et associations agricoles, c’est ça que Nathalie Bolduc, productrice laitière à Saint-Georges de Beauce, voulait qu’on écrive dans cet article. Pour cela, hommage à une fille pleine d’entrain qui ne fait pas que regarder passer le train!
Édition janvier
De Ferme Laumax à Ferme Lauka, il y a… l’amour!
En lançant sa ferme en mars 2006, Maxime St-Laurent (Ferme Laumax) n’avait pas prévu
rencontrer la femme de sa vie, Katie Rouillard. Son amour pour elle fut assez fort pour qu’il quitte sa ferme de Saint-Joachim-de-Shefford et qu’il aille s’établir… en Abitibi pour fonder une nouvelle entité, la Ferme Lauka. Petite histoire d’un couple fusion jusque dans le nom de ferme!


Éditions 2007

Édition Décembre
Chèvrepur s’allier pour mieux vendre
Jean-Philippe Guilbert et Ève Bisaillon sont des diplômés de l’ITA, campus de Saint-Hyacinthe. L’intention première de leur formation était de poursuivre la destinée laitière de la ferme des parents d’Ève. Puis, au fil des cours et des stages, l’intérêt se dirigera plutôt vers une autre sorte de troupeau laitier.
Édition octobre
À la fine pointe de la performance
La Ferme Dupotier, de Saint-Donat dans le Bas-Saint-Laurent, est une entreprise laitière très performante qui cherche à demeurer à la fine pointe de la technologie, en suivant les conseils des experts-conseils de La Coop Purdel, située au Bic.
Édition septembre
Think Big
La Californie, c’est la Californie. Toujours aussi impressionnante. Au printemps dernier, un groupe de producteurs d’ici ont eu l’occasion de visiter l’état laitier numéro un des États-Unis. Avec plus de 170 millions d’hectolitres de lait, la Californie produit au-delà de 20 % du lait américain.
Édition septembre
Saisir les occasions
Chantal Lalancette et Stéphane Tremblay innovent et se distinguent en mettant en valeur des procédés traditionnels, le patrimoine familial et l’histoire locale...
Édition juillet-août
Une journée avec ROBOCOOP
Qui aurait pensé, il y a moins d’une dizaine d’années, que les robots de traite seraient monnaie courante au Québec? Le 27 avril dernier, plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées à Drummondville pour discuter d’alimentation et de régie de robots de traite...
Édition mai
Quatre trente sous pour…
Payant d’améliorer la consommation volontaire de matière sèche des vaches en lactation.
Édition mai
Simplicité et qualité de vie
En 2005 le nombre moyen de vaches laitières par ferme au Québec était de 52,5, une hausse de près de 32 % en 10 ans. De 1986 à 2001 au Québec, le nombre de troupeaux laitiers a diminué de près de moitié, alors que le nombre de troupeaux ayant plus de 48 vaches a plus que doublé, selon Statistique Canada.
Édition mars
SynchroWin à la ferme
L'outil d'avant-garde pour des programmes alimentaires sur mesure.
Édition mars
Concerto en lait majeur
En 2005 le nombre moyen de vaches laitières par ferme au Québec était de 52,5, une hausse de près de 32 % en 10 ans. De 1986 à 2001 au Québec, le nombre de troupeaux laitiers a diminué de près de moitié, alors que le nombre de troupeaux ayant plus de 48 vaches a plus que doublé, selon Statistique Canada.
Édition janvier
Le tarissement la modération a bien meilleur goût
Les vaches taries n’ont pas des besoins nutritionnels très élevés comparativement à ceux des vaches en lactation. Cependant, les fourrages qui sont dans les silos sont souvent plus adaptés à ces dernières, c’est-à-dire énergétiques, très fermentescibles et avec
un certain niveau d’acidité que n’ont pas les fourrages secs.


Éditions 2006

Édition décembre
Les multiples, facettes de la transition
Comment contrôler les facteurs biologiques, nutritionnels et environnementaux reliés à la transition, cette période clé du cycle de production de vos vaches qui influence largement l’efficacité de votre exploitation. Premier de deux.
Édition novembre
Ferme AlaskaUne production multiethnique
C’est par pur plaisir que Laval Lapointe élève sept races laitières sur sa ferme de Adstock, en Beauce. Depuis huit ans, Holstein, Ayrshire, Jersey, Canadienne, Suisse Brune, Guernsey et Shorthorn laitière cohabitent en parfaite harmonie à la ferme Alaska.
Édition novembre
Prendre goût à la performance
La Ferme Matalac, de Val-Brillant, près d'Amqui dans la Vallée de la Matapédia, enregistre une hausse spectaculaire de la production moyenne de lait de leur troupeau Holstein, comptant 50 têtes, dont 25 vaches en lactation.
Édition octobre
Si belle qu’on y a tourné FranCœur
Lorsque le soleil de fin d’après-midi plombe sur la ferme de Stéphane et Julie Villeneuve, près de Hawkesbury, dans l’est ontarien, on comprend facilement pourquoi les Productions R. Charbonneau ont choisi l’endroit pour y tourner le téléroman FranCoeur.
Édition septembre
Think Big... (part II)
La production laitière en Californie est en progression constante depuis plusieurs années. Toutefois, la situation est aujourd’hui plus difficile et les producteurs doivent faire face à de grands défis. En effet, le prix du lait est à son plus bas, alors que celui des vaches et des terres atteint des sommets.
Édition septembre
Du lait d’automne payant
Septembre va déjà bon train et plusieurs producteurs se rendent compte qu’ils ne bénéficieront pas encore cette année des jours supplémentaires de production offerts par la Fédération des producteurs de lait du Québec (FPLQ). Pourtant, dans un contexte où la plupart se disent plus serrés financièrement, il est primordial de profiter de toutes les possibilités offertes pour augmenter ses revenus.
Édition septembre
Le courtier des producteurs laitiers
À 36 ans, Pierre Boulet (prononcer Boulé) est l’un des plus importants commerçants d’embryons et d’animaux laitiers au Québec. Chaque année, plus de 2000 têtes et quelque 600 embryons sont transigés par son entremise.
Édition juillet-août
Le confort : un luxe?
Absolument pas. Plutôt une nécessité pour la productivité et la rentabilité de votre entreprise.
Édition juillet-août
16 % plus de lait
Les changements apportés à la Ferme Maupasan ont fait toute la différence.
Édition mai-juin
Un bon climat pour la relève en production laitière
Les participants au Colloque régional sur la production laitière présenté les 7 et 8 février à Rivière-du-Loup et Rimouski en ont eu pour leur argent en raison de la qualité des conférenciers et de l’information véhiculée.
Édition avril
Quoi! de la moulée en 2006?
Cette remarque, combien de fois l’ai-je entendue! Tout le monde parle d’abaisser les coûts de production et voilà qu’on vous parle de moulées complètes pour alimenter les vaches… Une mise au point s’impose.
Édition avril
Deux plutôt qu’une
Passionnés de génétique ou préoccupés par les composants du lait, les éleveurs laitiers semblent se tourner de plus en plusvers l’élevage mixte. Des anciens représentants, Jean-François Simard, de Saint-Ambroise-de-Kildare, et Denis Masse et Isabelle Roy, de Louiseville, exploitent des fermes où ils élèvent deux races laitières : Holstein et Ayrshire dans le premier cas, Jersey et Ayrshire dans le deuxième.
Édition mars
Bâtir l'avenir
Sophie Champagne et Dany Rodrigue résument leur élevage à trois choses : passion, conformation et persévérance
Édition février
Coûts de production du lait : un jeu d’enfant?
Les producteurs se préoccupent de plus en plus des coûts de production du lait, et pour cause! Depuis l’épisode de la vache folle, le prix des animaux de réforme a chuté, le prix du pétrole a bondi et on s’attarde plus que jamais aux composants du lait ainsi qu’au ratio solide non gras/gras
Édition janvier
Frédéric Poulin le sixième cavalier
À l’époque où vaches et quotas s’exilent des régions du Québec, un troupeau de Suisses brunes embarque sur le traversier reliant Montmagny à L'Isle-aux-Grues pour y grossir le cheptel. C’était le 30 juin 2004. La trentaine de bêtes proviennent d’une ferme de North Gower, un petit village ontarien situé au nord d’Ottawa. La veille, Frédéric Poulin a contracté un prêt de 200 000 $ auprès de la caisse populaire pour acheter ce troupeau et du quota.


Éditions 2005
Édition novembre-décembre
100 vaches attachées
Bien que, de nos jours, plusieurs gros troupeaux soient élevés en stabulation libre, Jean-Paul Petitclerc et son fils Réjean, de Saint-Basile de Portneuf, ont choisi, à l’instar d’autres éleveurs, de loger en stabulation entravée leurs 100 vaches en lactation. Avec une production moyenne de 11 250 kg de lait par vache par année et des sujets qui se distinguent aux expositions, Le Coopérateur a voulu connaître leurs façons de faire.
Édition octobre
De lumière et d'eau fraîche
Depuis que leurs vaches boivent une eau purifiée et qu’elles sont exposées à suffisamment de lumière, la consommation d’aliments et la production de lait ont monté en flèche. Pour Robert Allard et Sylvie Côté, de la ferme Champfleuri à Saint-Nicolas, cette nouvelle façon de faire, c’est le jour et la nuit.
Édition octobre
Votre expert-conseil fidèle au rendez-vous
En ces années où la marge de manœuvre sur vos fermes est de plus en plus mince, les intervenants avec lesquels vous faites affaire peuvent jouer un rôle très important. Par leurs connaissances et leur vécu, ils sont en mesure de vous apporter de précieux conseils. Les experts-conseils du réseau CO-OP font partie de ces gens qui ont à cœur le succès de votre entreprise.
Édition septembre
Des tonnes de lait!
Sylvain Lambert de la Ferme Syma, située à Sainte-Élisabeth dans Lanaudière, ne s’est jamais demandé s’il devait ou non produire beaucoup de lait : « Pour lui, tant qu’à traire une vache, aussi bien la traire avec un pis plein », lance Philippe Charlebois, expert-conseil à la coopérative Profid’Or.
Édition septembre
Think big! ou le «rêve californien»
La Californie est devenue depuis quelques années l’État laitier numéro un des États-Unis. Avec plus de 1,7 million de vaches, soit 500 000 de plus qu’au Canada, et un troupeau moyen de 800 laitières, c’est un bel endroit pour observer comment se passe la gestion de gros troupeaux, surtout en période estivale. Un groupe de 24 experts-conseils du réseau CO-OP y ont effectué une mission professionnelle et en sont revenus avec des idées plein la tête.
Édition juillet-août
La meilleure production au Canada
Au Québec et au Canada, en 2004, la plus haute production de lait par vache a été obtenue par la Ferme Conrad Riendeau et fils de Saint-Césaire, propriété de Conrad Riendeau et de ses trois fils, Michel, Yves et Sylvain. Rien de moins que 14 968 kg de lait par vache en moyenne par année. Pour une lactation de 305 jours, cela représente une production moyenne de 49 kg de lait par jour… WOW!.
Édition juillet-août
La passion de produire et de faire de l'argent
Produire du lait et faire des profits : un sujet toujours à la mode. Qu’est-ce qui est préférable? Faire le plus de lait possible par vache ou contrôler les dépenses? Acheter le supplément protéique le moins coûteux ou maximiser la consommation de matière sèche des vaches?
Édition avril
Ayrshire «à la mode»
En matière d’élevage, Bruce Mode n’a plus rien à envier à quiconque. Une de ses
vaches, Des Prairies Toutou, a été couronnée six fois Grande Championne à la Royal Agricultural Winter Fair de Toronto.
Édition février
Sur la route de Bercier
Producteur laitier élite et président de l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO), Pierre Bercier est un rassembleur qui prend fait et cause pour la population rurale dont il vise à protéger les intérêts économiques et socioculturels.


Éditions 2004
Édition octobre
Les risques de toxémie de gestation chez les taures obèses
L’obésité occasionnelle rencontrée chez la taure d’élevage est due à la qualité toujours grandissante des fourrages (coupe hâtive, utilisation accrue de l’ensilage de maïs, etc.) ainsi qu’à une plus grande disponibilité d’aliments (refus du groupe 1) durant la phase de croissance.
Édition septembre
Les mortalités embryonnaires
L’obésité occasionnelle rencontrée chez la taure d’élevage est due à la qualité toujours grandissante des fourrages (coupe hâtive, utilisation accrue de l’ensilage de maïs, etc.) ainsi qu’à une plus grande disponibilité d’aliments (refus du groupe 1) durant la phase de croissance.
Édition juillet-août
Beau et chaud...
La chaleur et l'humidité peuvent entraîner de l’inconfort et une perte de rendement, et les répercussions économiques qui en découlent sont parfois très importantes. Les moyens pour contrer ces inconvénients sont souvent de petites choses simples. La régie que vous adoptez en été aura une influence majeure sur vos résultats. Il est donc bon de prendre quelques instants pour évaluer la situation. N’hésitez pas de faire appel à vos experts-conseils CO-OP.
Édition mai-juin
Ruminez votre stratégie de production
Avec l’endettement des fermes laitières et l’augmentation de la taille des troupeaux, tous les moyens sont bons pour rentabiliser au maximum votre entreprise.
Édition mai-juin
Participer une question de motivation
De nombreux concours sont organisés à l’intention des éleveurs pour honorer la production, la conformation ou toute autre performance mesurable. En adoptant de bonnes pratiques – régie, alimentation, reproduction – vous pourriez aussi figurer sur le podium.
Édition avril
Réussir sa transition
Tout comme l’alimentation, l’environnement joue un rôle primordial dans la réussite de la période de transition. Pour limiter l’incidence des désordres métaboliques et assurer une bonne productivité en début de lactation, il faut minimiser le stress au vêlage et maximiser la consommation de matière sèche.
Édition avril
Une production c'est bien mais deux c'est mieux
En 1995, la famille Lemieux, de L’Isle-Verte, dans le Bas-Saint-Laurent, a choisi de diversifier ses activités en production ovine plutôt que d’augmenter le troupeau laitier. « J’ai fait des calculs et pour le même montant investi, le retour sur l’investissement était plus rapide en production ovine qu’en production laitière », lance Jacques Lemieux, copropriétaire de l’entreprise avec son épouse, Francine Lévesque, leurs deux fils, Pierre et Alain, ainsi qu’Amélie St-Jean, la conjointe de ce dernier, qui se joindra à l’équipe sous peu.
Édition mars
À la ferme comme à l'école
Ferme collaboratrice de la Coopérative fédérée de Québec, la Ferme Maskita, située en plein cœur de Saint-Hyacinthe, a formé des générations d’étudiants et permis, entre autres, la réalisation de nombreux essais d’alimentation des bovins laitiers. Mais ce n’est pas tout, cette exploitation bientôt centenaire se démarque également par sa productivité, sa profitabilité et la conformation de ses sujets.
Édition mars
La période de transition : pas juste une question d'alimentation!
L’importance de la période de transition, qui s’échelonne sur six semaines, soit trois semaines avant et après la parturition, n’est plus à démontrer. La plupart des producteurs laitiers en sont aujourd’hui convaincus.
Édition janvier
Toute la lumière sur la photopériode
Le contrôle de la photopériode dans les élevages laitiers permet d’obtenir d’intéressantes augmentations de production. Pourquoi cette technologie n’est-elle pas davantage utilisée?.



Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés