La grande séduction


Lors d'une réunion dans le cadre d'un projet lancé en collaboration avec quatre coopératives de la Montérégie, on a soumis l'idée d'organiser une rencontre avec tous les producteurs qui cultivent les plus grandes superficies au Québec. D'emblée, les gestionnaires des coopératives ont répondu en chœur : « Lançons les invitations ! »
Pourquoi les producteurs ayant de grandes superficies ? C'est que nous sommes conscients que les réalités changent : les marchés évoluent, le nombre de fermes diminue et, par conséquent, le nombre de producteurs agricoles chute aussi. D'après le Recensement de l'agriculture du Canada, le nombre de fermes qui ont des terres en cultures est passé de 48 463 en 1976 à 22 479 en 2011. Conséquemment, comme indiqué dans le graphique, la superficie moyenne des exploitations est en hausse. C'est une tendance lourde, que nous observons aussi chez nos voisins canadiens, amé­ricains ainsi qu'ailleurs dans le monde. Suivant cette logique, les superficies cultivées par exploi­tation augmentent de façon évidente. Il est donc impératif que les entreprises fournissant des produits et services aux producteurs agricoles adaptent les offres à leurs besoins.

Cette rencontre avait donc pour but de démontrer que notre offre est parfaitement en phase avec cette nouvelle réalité et que nous possédons l'équipe d'experts qu'il faut pour vous soutenir dans l'atteinte de vos objectifs. Cela dit, nous continuerons, comme nous l'avons toujours fait, de répondre aux besoins de tous les producteurs du réseau La Coop. Notre expertise s'est tout simplement adaptée à la nouvelle donne du marché, comme elle l'est à la réalité traditionnelle.

C'est dans cet esprit que les coopératives Uniforce, des Frontières, Excel et Saint-Damase ont invité, le 19 février dernier, leurs plus gros clients actuels et potentiels pour discuter dans le cadre de cette opération grande séduction. Lors de cette rencontre, plus d'une quarantaine de producteurs ont pu assister à des conférences de haut niveau. Gilles Lavoie, premier directeur des fertilisants à La Coop fédérée, a traité du marché des fertilisants avec tous ses aléas, ainsi que de l'ampleur du secteur des productions végétales du réseau La Coop. Il a également discuté des différentes acquisitions réalisées dans ce secteur par La Coop fédérée au cours des dernières années. Simon Baillargeon, directeur général du secteur des grains, a pris le relais en montrant aux producteurs comment le réseau La Coop peut être leur allié pour ce qui est de nouer de fructueuses relations d'affaires. Enfin, l'auditoire a été littéralement captivé par la conférence de Vincent Cloutier, directeur des affaires agricoles et économiste principal à La Coop fédérée, qui avait pour thème le prix des terres agricoles et son effet sur le quotidien des producteurs de grandes cultures.

La rencontre avec ces producteurs a été un succès. L'enthousiasme était palpable et de bon augure pour l'avenir en matière de relation avec nos producteurs sociétaires et clients. Merci à tous ceux et celles qui ont collaboré à la mise sur pied de ce rassemblement. Et un merci tout particulier aux producteurs et productrices qui y ont assisté et qui en ont fait un succès, à l'image des futures relations d'affaires à établir au sein du réseau La Coop.

Source :Statistique Canada (Recensement de l'agriculture), compilation de La Coop fédérée

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés