En production laitière, les données de performance les plus utilisées pour analyser les performances individuelles et de troupeaux sont les kilos de lait produits et les indices de moyenne de la classepour la race (MCR). Pour reconnaître l’excellence en la matière, Holstein Québec a instauré en 1976le Club des 300. Au départ, ce club sélect comprenait 14 producteurs inscrits au « contrôle laitier officiel » avec une MCR combinée pour le lait et le gras de 300 et plus. Avec une moyenne en lait d’environ 7000 kg par vache et un taux de gras de 3,7 %, le tour était joué… mais il y a 33 ans, ce qui nous paraît aujourd’hui si simple, n’était pas nécessairement facile.

Depuis, la production laitière n’a cessé d’évoluer. En 1981, Lionel Laroche de Victoriaville atteignait des MCR de plus de 200 pour le lait et le gras et plus de 20 000 lb de lait. Sept ans plus tard, Jean Sieganthaler de la Ferme Sie-An-Ol , 8 fois premier au Québec en 11 ans, avait repoussé les limites de la production laitière avec plus de 25 000 lb de lait (11 695 kg/vache) et une MCR moyenne de 257. Cette même année, le Club des 300 Holstein comptait 914 membres… Ce qui a amené des changements majeurs en 1989 alors que le Club des 300 est devenu le club des 300 producteurs détenant les meilleures MCR combinées en modifiant le calcul pour y ajouter la MCR en protéine en 1990.

Puis, d’autres étapes ont été franchies. En 1995, la Ferme Ste-Croix devenait le premier troupeau à franchir les 12 000 kg au Québec. L’année suivante, le réseau La Coop a créé un club sélect comprenant 26 producteurs ayant des moyennes en lait de plus de 10 000 kg. En tête de cette liste, la Ferme Dorisima de Sainte-Agathe-de-Lotbinière avec pas moins de 12 926 kg. Depuis ce temps, un grand nombre de producteurs ont surpassé cette marque et l’évolution a toujours été constante jusqu’à l’atteinte des 300 de MCR il y a quelques années.

En explorant les rapports annuels desorganismes de contrôle laitier canadiens sortis en juin dernier, on peut constater que seulement trois producteurs au pays terminent l’année 2008 avec des MCR moyennes (lait, gras, protéines) de plus de 300. En ordre, nous retrouvons la Ferme Conrad Riendeau et fils de Saint-Césaire avec 328, la Ferme Syma, de Sainte-Élisabeth à 321 et la Ferme Lavigne inc., de Sainte-Anne de Prescott, en Ontario, avec un total de 309.

Outre la qualité des fourrages servis et une excellente régie générale, ces producteurs, tous de l’est du Canada, ont en commun l’utilisation de produits et services du réseau La Coop!

La Coop fédérée est fière de procéder au lancement d’un nouveau Club des 300 La Coop pour honorer ces producteurs qui tracent la voie aux autres qui font et feront confiance à l’équipe de rêve dans les années à venir.

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés