Objectifs à suivre

Habituellement, le début d'une année est pour moi un bon moment pour que je me fixe des objectifs. Un temps privilégié où j'en profite pour faire une rétrospective de l'année qui s'est terminée et planifier la prochaine. Ça, c'est sur le plan personnel. C'est relativement simple et ça n'engage que moi-même.
Bien sûr, le tout a des répercussions sur mon environnement immédiat, mais je suis la seule personne qui exerce un contrôle
sur l'atteinte ou non de mes buts.
L'entreprise
Lorsqu'il est question de fixer des objectifs pour l'entreprise que vous gérez au quotidien, l'exercice peut se faire en tout temps de l'année, mais il n'en demeure pas moins un moment important. Je parle ici d'établir des objectifs à court, moyen et long termes. Le tout dans le respect de votre mission d'entreprise, qui en est son point de départ et sa raison d'être.

Cependant, même si la démarche est semblable, il y a selon moi une distinction importante à faire entre vos objectifs personnels et ceux de votre entreprise. Les premiers n'impliquent que vous-même et dépendront de deux facteurs importants qui influeront sur vos choix : votre niveau d'ambition et le degré de satisfaction vis‑à-vis l'atteinte de vos objectifs. Quand il s'agit d'objectifs d'entreprise, les choses changent. Le côté réaliste devient très important. Peu importe la taille de votre ferme, il faut la voir comme une équipe : il est important d'impliquer les gens qui auront une influence sur les résultats. Ainsi, si la démarche est faite correctement, tous vont travailler à un but commun.

Communiquez-vous fréquemment avec les gens qui travaillent avec vous? Que ce soit les employés ou les membres de votre famille, c'est du pareil au même. Ce que je comprends par les discussions que j'ai avec les agriculteurs, c'est qu'il s'agit d'un aspect qui fait souvent défaut dans les entreprises. Est-ce que tout le monde est aligné sur des objectifs communs? Est-ce que chacun connaît bien son rôle? Pourquoi se lève-t‑on le matin, simplement pour traire ses vaches ou conduire son tracteur? Est-ce que chaque membre de l'équipe connaît les interrelations entre ses tâches – aussi petites soient-elles – et celles des autres? Quelle influence a le travail de l'un sur celui des autres qui gravitent autour?

Dans une équipe sportive, il y a un pilier sur qui repose une bonne partie des résultats et vers qui les projecteurs sont le plus souvent braqués. Le quart-arrière au football et le gardien de but au hockey en sont de beaux exemples. Par contre, tous les autres joueurs sont importants. Même les membres du personnel en dehors du terrain ou de la patinoire ont un rôle important. Ils doivent connaître les buts à atteindre par séquence de matchs ou pour la saison. À la ferme, les gens qui travaillent aux champs doivent connaître l'importance de la qualité des récoltes et l'influence de celle-ci sur la production du troupeau, la croissance des génisses ou les résultats financiers.

Se mesurer et communiquer
La première étape étant faite, le plus difficile ensuite est de bien suivre le tout et, surtout, de communiquer à tout son monde les progrès réalisés. Quand il arrive des imprévus ou que les résultats d'une partie de la ferme sont moins bons qu'ils ne le devraient, il faudra revoir certaines façons de faire et évaluer si les objectifs à atteindre sont encore réalistes.

Il y a plus d'une route qui mène du point A au point B. Si notre route habituelle est fermée, quelles sont les autres options? Tout dépendra d'où nous serons rendus à ce moment… Par contre, plus vite on le saura, plus vite on pourra réagir et mobiliser les bonnes personnes dans les changements à apporter pour atteindre son but. C'est en bonne partie « la job du coach », mais quand tout le monde se sent impliqué, les résultats sont encore meilleurs.

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés