La plus grande

avancée technologique

L'élevage des génisses a toujours suscité beaucoup d'intérêt, car les résultats obtenus pendant cette période peuvent grandement influer sur la rentabilité de l'entreprise laitière. C'est, sans contredit, un sujet très chaud depuis plusieurs mois. Déjà, l'automne dernier, j'écrivais dans cette chronique sur l'objectif important de diminuer l'âge des taures au vêlage. Du côté de l'industrie, Valacta consacre cet hiver ses formations aux producteurs et intervenants ainsi qu'aux méthodes et coûts d'élevage des sujets de remplacement.
Vous rendez-vous compte qu'actuellement, dans la majorité des troupeaux, les animaux sont plus longtemps improductifs que productifs? Sur un âge moyen de troupeau de 50 mois, les génisses passent 27 mois en croissance en plus des périodes de tarissement entre les lactations.

Depuis nombre d'années, plusieurs intervenants vous ont suggéré d'abaisser l'âge au vêlage. Force est de constater qu'au train où vont les progrès en ce sens – et si la tendance se maintient –, cette cible de 24 mois ne sera atteinte qu'à la fin du siècle! Il est inconcevable d'avoir passé plus de 30 ans à parler du même objectif sans obtenir de succès, alors que nos voisins du Sud, dans un environnement de production non contingentée, sont plus près du but visé et avec de plus gros troupeaux! Il est grand temps de passer en mode accéléré… Mais pour qui?

Bien des producteurs atteignent déjà, avec succès, ces 24 mois au vêlage avec le poids désiré selon la race. Je m'adresse alors aux autres, en mentionnant que la beauté de tout ceci, c'est qu'on n'est pas en train de fabuler : la pratique nous montre que c'est possible.

Vos experts-conseils terminent actuellement la prise de données pour le Défi Goliath 2012, qui vise à valoriser la productivité des taures ayant vêlé à un « jeune » âge, ou plutôt, à un âge « normal ». Il sera intéressant de voir le nombre de producteurs qui améliorent d'année en année leur moyenne d'âge au vêlage, tout en augmentant la productivité de leurs sujets primipares. Car le but de l'élevage est double : un vêlage hâtif au poids désiré combiné à une bonne production de lait.

Du nouveau
Nous profitons de l'occasion pour présenter une nouveauté des aliments Goliath destinés aux génisses de 0 à 6 mois. Grâce à différents travaux de recherche et à la collaboration entre notre équipe de nutrition et notre réseau de recherche CRF, nous avons mis au point une nouvelle génération d'aliments pour veaux, qui incorpore une technologie exclusive au réseau La Coop. Le but est simple : améliorer l'efficacité alimentaire chez le veau et améliorer le taux de croissance, tout cela dans l'ambition bien évidente de diminuer l'âge au premier vêlage.

Déjà, les produits de la gamme Goliath contiennent une combinaison d'ingrédients favorisant la consommation en bas âge. Toujours à l'affût des nouveautés, notre équipe de spécialistes n'a rien laissé au hasard pour vous offrir quelque chose d'encore plus performant. Une avancée technologique très importante en élevage, comparable aux réglages minutieux d'une écurie de formule 1. Une petite touche de plus qui fera en sorte que les meilleurs seront encore meilleurs. Les génisses élevées dans de bonnes conditions pourront améliorer davantage leur taux de croissance ou leur efficacité alimentaire, tout en favorisant leur bonne santé.

Ces nouveautés sont déjà incluses depuis les premiers jours d'avril dans les aliments Goliath que vous utilisez. Validés sur le terrain, les résultats sur l'appétence de cette nouvelle gamme améliorée ont été concluants. C'est donc avec une grande fierté que nous vous offrons cette exclusivité par nos produits de la gamme Goliath.

Vous pensez performance… Nous aussi!
Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés