2 œufs, bacon

Comme vous le savez, pour commencer la journée du bon pied, un petit-déjeuner nutritif est de mise. Et comme tout va très vite, ce repas représente aussi, pour la majorité d'entre nous, le moment idéal pour planifier notre journée. Il en va de même dans votre entreprise. La base de l'alimentation de votre troupeau doit être solide, et il est nécessaire de prendre un temps d'arrêt pour planifier l'année, avec les aliments disponibles, et faire en sorte d'atteindre vos objectifs.
Les fourrages représentent plus de la moitié de l'alimentation du troupeau. Il est primordial de servir des ensilages et des foins de qualité pour espérer une production à la hauteur du potentiel de vos vaches. Il n'y a rien de nouveau là-dedans, me direz-vous! Pourtant, il faut le répéter tous les ans. Encore une fois cette année, malgré les conditions météorologiques difficiles en juin, nous constatons que certains producteurs s'en tirent très bien. Évidemment, quand on dit que les fourrages constituent la base, ça veut aussi dire que ce n'est pas tout. Peu importe que les fourrages soient excellents ou simplement bons, ils ne garantissent pas les résultats finaux. La gestion générale, le confort et la façon de compléter les fourrages sont tout aussi importants.

La qualité
La période de récolte de la première coupe représente un moment de stress plus intense pour tous les producteurs de lait. Heureusement, la deuxième et la troisième coupe peuvent aussi « réchapper » l'année. Mais ça, c'est pour la partie de l'analyse nutritionnelle uniquement. La conservation de ces fourrages est encore plus importante à mes yeux. Malheureusement, les mêmes histoires se répètent souvent. Avec du foin sec qui a chauffé ou un ensilage qui dégage une odeur d'acide butyrique, il est difficile de maximiser la consommation des fourrages. Que ce soit en silo-tour ou en cellule d'entreposage (bunker), les ensilages mal fermentés repré­sentent un problème majeur ayant un impact sur la production des vaches, mais également sur leurs performances reproductives et leurs troubles métaboliques.

La quantité
Avez-vous des fourrages en quantité suffisante pour toute l'année? Il arrive trop fréquemment de voir des entreprises où les quantités sont limitées. Dans ces conditions, il est important d'envisager des solutions de rechange. Peut-on réduire le nombre de têtes gardées et atteindre ses objectifs de production? Réduire le nombre de vaches ou de génisses représente une importante économie de fourrages. L'expression « faire mieux avec moins » prend tout son sens ici. L'achat de foin est aussi une solution à envisager, à condition de bien analyser vos besoins et de ne pas vous fier qu'au prix du foin convoité. Le plus important est de trouver un fourrage qui complète ce que vous avez en stock.

Facteurs limitatifs
Savez-vous quels sont les facteurs les plus limitatifs dans votre entreprise? Votre expert-conseil est doté d'outils lui permettant de vous aider à bien cerner les éléments prioritaires à améliorer. Tout débute par les fourrages. Ensuite, notre travail consiste à vous conseiller à partir de ce que vous avez entre les mains et à vous aider à atteindre et même dépasser vos objectifs de productivité et de rentabilité. Un bon café pour finir?
Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés