Tout vient à point
Novembre 2009

La coopérative naît d’une prise en charge. Elle prend forme lorsque des gens, ensemble, décident de mettre sur pied une entreprise pour répondre à un besoin commun. Or, mettre sur pied et développer une entreprise collective, ce n’est pas un petit projet! Pour y arriver, il faut que les gens soient mobilisés, qu’ils soient déterminés à investir de leur précieux temps. Et ils le sont, manifestement, lorsque le projet démarre. Une fois la coopérative bien lancée cependant, lorsque qu’elle semble avoir atteint une bonne vitesse de croisière, il arrive qu’on la tienne pour acquise et que l’engagement fasse défaut. Comment alors renouveler la passion de l’engagement?

Frances Moore Lappé, dans son dernier livre Democracy’s Edge, s’intéresse aux motivations profondes qui poussent les gens à s’engager. Elle distingue plusieurs sources de motivation qu’elle classe en trois catégories. Il y a d’abord le désir de faire un geste pour une cause que l’on considère importante. On s’engage pour rendre service à sa communauté. Par dévouement. Par pur altruisme, sans espérer quelque avantage. Un admirable élan du cœur! Tout à l’opposé, il y a aussi l’engagement par égoïsme, pour son propre bénéfice. C’est le cas de ceux qui ne voient dans leur engagement que le prestige qui s’y rattache et le contact avec des gens importants, ou les renseignements auxquels ils ont accès, les voyages, la formation ou quelque autre avantage. Cela est moins admirable, évidemment, et peut conduire assez vite au conflit d’intérêts. Enfin, il y a l’engagement qui repose sur la réciprocité. Et c’est à celui-là que je m’intéresse, car il est, je crois, celui qui rejoint le plus les valeurs de notre réseau.

Robert Putnam, dans Bowling Alone, définit d’une façon très éloquente le concept de réciprocité. « La réciprocité, dit-il, est faite d’une série d’actes, chacun d’entre eux étant altruiste à court terme (c’est-à-dire bénéficiant à d’autres et ayant un coût pour l’altruiste), mais dont l’ensemble profite à chacun. » En d’autres mots, je donne aujourd’hui sans rien demander en échange, car ma situation actuelle le permet, et j’ai confiance que je recevrai à mon tour quand je serai dans le besoin. Cette façon d’appréhender la réciprocité s’inscrit merveilleusement bien dans le contexte coopératif qui offre, justement, un horizon de long terme. Ainsi, l’engagement consenti a toujours le temps de revenir en bénéfice et parfois, de façon très indirecte, parce que les relations au sein d’une coopérative sont multilatérales. La réciprocité permet donc l’établissement d’un système où chacun donne et reçoit en temps opportun. C’est en quelque sorte un mécanisme qui procure à chacun un filet de sécurité.

Et il y a plus encore. La réciprocité qui joue entre les membres d’une même coopérative se vit, à un autre niveau, entre les coopératives elles-mêmes. Je raconte toujours avec beaucoup de fierté comment, au fil de son histoire, La Coop fédérée a apporté un soutien considérable à plusieurs coopératives affiliées qui, tantôt l’une tantôt l’autre, ont éprouvé des difficultés financières. Mais grand bien lui fut rendu quand, par un brusque revers de situation au début des années 90, La Coop fédérée se butait à son tour de graves problèmes et qu’à l’unanimité, ses coopératives affiliées acceptaient de lui porter secours en convertissant des parts portant échéance en parts ordinaires sans rachat.

En somme, l’engagement coopératif basé sur la réciprocité porte la promesse du retour. C’est ce qu’il faut expliquer à ceux et celles qui hésitent encore à joindre le mouvement coopératif. Dans le fond, il s’agit d’appliquer à plus grande échelle une règle de vie personnelle dont on a tous compris depuis bien longtemps les bienfaits. Passez au suivant! dit-on. En coopération, le nombre de « suivants » possibles est multiplié. On y gagne toujours. Car tout vient à point à qui sait attendre.

 

Colette Lebel, agr.
Directrice des Affaires coopératives et adjointe
au secrétaire du conseil d’administration
La Coop fédérée
Courriel : colette.lebel@lacoop.coop
Télécopieur : 514 850-2567
 



Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés