24 SEPTEMBRE 2014

Voici votre Flash réseau offert par le magazine Le Coopérateur agricole. Cette publication électronique est diffusée hebdomadairement.

Si vous ne désirez pas recevoir cette publication électronique, cliquez ici.
Suggestions et commentaires : coopagri@lacoop.coop

       
Flash
Dans nos coops







































 

La Coop Val-Nord certifiée « Employeur remarquable »

La Coop Val-Nord est nouvellement certifiée « Employeur remarquable » par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ). Ce titre fait de La Coop Val-Nord, la première entreprise certifiée sur l'ensemble du territoire de l'Abitibi-Témiscamingue, la première coopérative à travers la grande famille de La Coop fédérée ainsi que la 30e entreprise au Québec à recevoir ce mérite. La certification « Employeur remarquable » est un atout important pour attirer et retenir les travailleurs de qualité dans une ère de rareté de main-d'œuvre. Elle est le seul outil reconnu par le BNQ pour certifier la qualité des relations d'affaires internes.

Pour plus d'informations : www.employeurremarquable.com

La Coop des Frontières crée un secteur agroforestier

La Coop des Frontières, qui regroupe plus de 350 producteurs membres en Montérégie-Ouest, passe à une nouvelle étape dans la création d'un secteur agroforestier. Ce projet comporte notamment l'implantation d'une plate-forme bois-énergie et d'un service-conseil pour offrir, à ses membres, des ressources qui permettront à terme de favoriser la transformation et la mise en marché des bois de la région. La mise sur pied de ce projet permettra, outre l'accompagnement des propriétaires dans l'aménagement de leurs boisés, d'offrir un marché local pour les tiges de mauvaise qualité en provenance des boisés de la région. Pour plus d'informations : francois.payette@usherbrooke.ca

       
;
Flash
info







 

Fermeture de Trois-Rivières

La Coop fédérée a annoncé hier, le 23 septembre, qu'elle complètera la fermeture de son centre de distribution quincaillerie et matériaux, situé à Trois-Rivières, le 16 janvier prochain.

Rappelons que cette fermeture a été annoncée le
7 février dernier. Le temps requis pour compléter l'opération était de 12 à 15 mois. L'annonce d'aujourd'hui est donc conforme au plan.

Depuis, une soixantaine d'employés ont quitté l'entreprise, sur une base volontaire, avec une indemnité de départ. Les dispositifs, mis en place en février dernier, pour soutenir les employés, notamment des programmes de transition de carrière et soutien psychologique aux employés et aux familles, demeurent en vigueur. Cent trente personnes sont toujours à l'emploi.

 
           
 
Flash
économie








 

Les moteurs d'avion c'est bien, mais…

Lorsqu'il est question d'exportations québécoises, on réfère souvent à l'aérospatiale, l'aluminium et les pâtes et papiers. Les statistiques officielles rappellent toutefois que la viande de porc (9e) et le soya (25e) figurent aussi parmi les principaux produits exportés par le Québec. Intéressant de réaliser par ailleurs qu'un potentiel de croissance considérable existe dans ces secteurs.

Dans son Rapport sur la politique monétaire de janvier 2012, la Banque du Canada insistait sur le rôle crucial des exportations pour alimenter la croissance de l'économie canadienne. Son gouverneur actuel, Stephen Poloz, a retapé ce clou la semaine dernière dans un discours prononcé à Drummondville. Compte tenu de l'évolution démographique canadienne, comparativement à celle des pays d'Asie-Pacifique ou de l'Afrique, ce discours pro-exportations restera d'actualité.

 
           
 
Flash monde













 

Des plantes qui économisent l'eau

Jusqu'à présent, il était difficile de prévoir une sécheresse, et il était encore plus difficile d'empêcher les effets de la sécheresse sur les cultures. Des chercheurs de la Duke University, en Caroline du Nord, ont identifié un gène, appelé OCSA1, qui programme une protéine dans la membrane cellulaire de la plante pour qu'elle mesure l'eau disponible et modifie la façon de la conserver. Les chercheurs comparent ce comportement à celui d'un thermostat. Ils croient, par ailleurs, que si une plante est capable d'améliorer ses moyens de préserver son eau pendant une sécheresse, elle pourrait dédier l'énergie conservée à une meilleure croissance. (Science Daily)

 
           
 
Flash
Magazine








 

À lire dans l'édition de septembre :

le point sur le Fonds coopératif d'aide à la relève : trois jeunes producteurs qui en ont bénéficié en parlent.

http://goo.gl/2FXRo8

 
           
         
             
  Toutes les éditions   Coopérateur Agricole