10 DÉCEMBRE 2014

Voici votre Flash réseau offert par le magazine Le Coopérateur agricole. Cette publication électronique est diffusée hebdomadairement.

Si vous ne désirez pas recevoir cette publication électronique, cliquez ici.
Suggestions et commentaires : coopagri@lacoop.coop

       
Flash
Dans nos coops
 

Nathalie Frenette nommée directrice générale d'Agrilait

Le conseil d'administration de La Coop Agrilait vient de nommer Nathalie Frenette à titre de directrice générale. Elle remplace ainsi Denis Guérard qui prend sa retraite. Diplômée en chimie et détentrice d'une maîtrise en gestion des coopératives, Mme Frenette a notamment été à la tête du Laboratoire agroalimentaire de La Coop fédérée pendant 13 ans ainsi que du secteur Qualité pendant 5 ans. Sa formation, ses expériences professionnelles antérieures et son expertise sectorielle lui permettront de relever les défis attendus dans le cadre de ses nouvelles fonctions.

Claude Rivest, mentor auprès de jeunes Lanaudois

Administrateur de La Coop Profid'Or, Claude Rivest sera l'un des cinq mentors de la première édition du concours « Dans l'œil de l'entrepreneur », initié par le Carrefour jeunesse-emploi L'Assomption. Inspiré du concept de l'émission « Dans l'œil du dragon », ce concours est destiné aux jeunes Lanaudois de 16 à 35 ans qui souhaitent créer une entreprise. Ces derniers sont invités à soumettre un plan d'affaires d'ici le 27 mars 2015. Les cinq mentors disposeront ensuite de
2 000 $ chacun pour investir dans les projets qui les intéressent, en plus d'encadrer ces entrepreneurs en herbe. Tenu sous la présidence d'honneur de François Legault, député et chef de la CAQ, le concours vise à stimuler l'entrepreneuriat dans la région.

Légende : Clément Limoges, Home Hardware Limoges; David Dubois, Pieds géants Chaussures; François Legault, député de l'Assomption et chef de Coalition avenir Québec; Claude Rivest, 2e vice-président à La Coop Profid'Or et Isabelle Proulx, Proulx Communications

Création de Terapro, un regroupement en machinerie

Résultat d'un premier regroupement de six succursales de machinerie, dont celles de La Coop des Bois-Francs à Victoriaville et Nicolet, Machinerie CH était fier d'annoncer, le 26 novembre dernier, la création de Terapro. Regroupant à son tour les forces de trois entreprises reconnues dans l'industrie de la machinerie, soit Machinerie CH, Inotrac et Longus, Terapro devient ainsi le plus important distributeur New Holland de l'Est du Canada et le plus important fournisseur Case Construction au Québec. Réunissant plus de 230 employés et 12 succursales, Terapro permettra aux trois partenaires d'augmenter leur pouvoir d'achat et leur expertise pour mieux desservir leurs clientèles respectives, tout en maintenant leurs services de proximité sous une bannière commune. Pour plus d'informations visitez www.terapro.ca

Légende : Daniel Riendeau, directeur général de Longus; Michel Robert, directeur général d'Inotrac et Gilles Denette, directeur général de Machinerie CH.

 

       
  Flash
info
 

Le club des 300 (plus importantes coopératives du monde)

L'Alliance coopérative internationale a profité du Sommet international des coopératives pour rendre public son troisième rapport annuel sur les coopératives, le World Co-operative Monitor 2014. Ce rapport présente les 300 plus importantes coopératives au monde : 10 sont canadiennes, dont 5 québécoises. La Coop fédérée et Agropur s'y trouvent respectivement au 102e et 130e rang.

L'ONU déclare 2015 Année internationale des sols

Le coup d'envoi a été donné le 5 décembre dans le cadre d'un effort de sensibilisation pour faire une utilisation plus durable des sols. « Des sols sains sont indispensables à la production alimentaire, mais nous n'accordons pas assez d'attention à cette ressource presque oubliée », a déclaré José Graziano da Silva, directeur général de la FAO.

Le chef de l'organisation onusienne a appelé à plus d'investissements dans la saine gestion des sols, car moins coûteuse que la restauration et parce qu'elle est nécessaire à la réalisation de la sécurité alimentaire, ainsi que pour l'atténuation de l'impact des changements climatiques. Au moins un quart de la biodiversité de la planète vit sous terre! Pour en savoir plus : www.fao.org/soils-2015/fr

 

 
           
  Flash
économie
 

Le baromètre John Deere

Avec les prix baissiers des grains, un changement de mentalité s'opère chez les producteurs de grandes cultures. La baisse des ventes d'équipements agricoles de John Deere en témoigne. Ses ventes ont diminué de 8 % aux États-Unis et au Canada par rapport à l'année précédente. Ce résultat met fin à cinq années consécutives de croissance.

La situation ne devrait pas s'améliorer en 2015. John Deere entrevoit des revenus plus faibles pour les producteurs, avec un prix du maïs qui devrait graviter autour de 135 $US la tonne et le soya à 340 $US la tonne. En conséquence, ses ventes d'équipements agricoles devraient diminuer de 25 à 30 % en Amérique du Nord.

 
           
  Flash monde
 

L'ère des microbes est à nos portes

La prochaine étape du progrès en biotechnologie agricole se fera à l'aide des microbes. Les bactéries et champignons du sol ont un effet positif sur les plantes et vice versa. Ces microorganismes pourraient en effet accroître la résistance des plantes à la sécheresse, augmenter leur rendement et les aider à lutter contre divers insectes et maladies.

Un seul gramme de sol contient plus de 30 000 espèces de microorganismes. Le potentiel est donc énorme. Novozymes, une entreprise de biotechnologie danoise, s'est associée à Monsanto pour mener ces recherches. Le partenariat a débouché sur des produits de lutte biologique et des inoculants pour améliorer l'absorption des nutriments. (Source : Xconomy)

 
           
  Flash techno
 

Des robots pour aider à nourrir le monde

Farm2050, une organisation issue de la collaboration entre trois organisations, dont le fonds de capital de risque du président exécutif de Google, veut relever les défis de l'alimentation de l'avenir, en soutenant des entrepreneurs misant sur la haute technologie agricole.

Toute entreprise en démarrage peut poser sa candidature pour obtenir du financement afin de lancer des projets visant à nourrir les populations d'ici 2050. Les instigateurs de Farm2050 estiment que la technologie agricole est sous-financée, mais qu'elle offre en revanche un potentiel énorme. Les promoteurs veulent miser sur la robotique pour améliorer les pratiques culturales, du semis à la récolte. (Source: Farm2050)

 
           
  Flash
Magazine
 

À lire dans Le Coopérateur agricole de janvier

Les producteurs laitiers du Québec sont inquiets de l'entente Canada Union européenne, mais les éleveurs de bœuf et de porc français le sont aussi.

 
           
         
             
  Toutes les éditions   Coopérateur Agricole