Aller au contenu principal

Première maternité porcine collective à Fugèreville

Fugèreville, Témiscamingue, le 1er août 2016 – C’est devant plus de 200 invités, partenaires, citoyens et représentants des autorités gouvernementales que MM. Ghislain Gervais, président de La Coop fédérée et Réjean Nadeau, Président‑directeur général d’Olymel ont inauguré officiellement cet après-midi la première maternité porcine collective faisant partie du projet des Fermes boréales, à Fugèreville au Témiscamingue. Ils ont également participé à la première visite officielle de la vitrine technologique aménagée à l’intérieur de la maternité et qui permet aux visiteurs de voir les truies dans les salles de gestation sans compromettre la biosécurité du troupeau.

Cette première ferme a commencé ses opérations en février dernier après avoir accueilli ses premières cochettes. Les premiers porcelets, quant à eux, ont été livrés à des producteurs du sud du Québec le 29 juin dernier. La ferme de Fugèreville est la première de cinq maternités collectives qui seront construites au Témiscamingue, dans le cadre du projet des Fermes Boréales, une initiative de La Coop fédérée et sa filiale Olymel s.e.c.

« Je suis convaincu que le concept des maternités collectives deviendra à moyen terme un modèle de développement privilégié par les producteurs de porcs d’ici. », a déclaré lors de son allocution le président de La Coop fédérée, M. Ghislain Gervais. « Il n’est pas illusoire de croire que le Témiscamingue a tout le potentiel pour devenir une région importante dans le développement de la filière porcine québécoise. », a-t-il conclu.

Les représentants des coopératives Comax, Covilac et Unicoop ainsi que M. Denis Richard et Mme Sophie Bédard propriétaires de la ferme porcine Les Élevages Soden inc. étaient présents à titre de premiers investisseurs dans le projet. En achetant des parts de la ferme de Fugèreville, ils sont devenus propriétaires d’un groupe de truies gestantes qui vont leur assurer un approvisionnement de porcelets en bonne santé. Cette façon de faire offre de nombreux avantages en matière de biosécurité, de bien-être animal et des économies d’échelle pour les producteurs et les partenaires.

« Ce projet de plus de 50 millions de dollars au Témiscamingue représente pour Olymel une contribution importante à la stabilité et la qualité de ses approvisionnements pour les années à venir. Pour Olymel comme pour ses partenaires investisseurs, le projet des Fermes Boréales, et sa maternité porcine collective de Fugèreville, deviendra une vitrine internationale pour démontrer notre savoir-faire et nos avantages en termes de production porcine. Nos clients pourront constater que les pratiques en vigueur ici à Fugèreville répondent en tout point aux critères les plus exigeants du marché. » de souligner M. Réjean Nadeau, président-directeur général d’Olymel.

Les invités ont pu profiter de l’expertise des professionnels en production porcine d’Olymel et de La Coop fédérée qui ont animé des stands thématiques à l’extérieur des installations. Les présentations portaient sur les thèmes suivants : le transport des porcelets, les normes environnementales, la distribution d’aliments automatisée, la biosécurité, l’ingénierie des bâtiments et la visite de la vitrine technologique. L’équipe de formation professionnelle du Centre Frère-Moffet de Ville-Marie était également sur les lieux pour parler de la formation des animaliers.

À propos des Fermes boréales
Le projet de maternités porcines collectives vise à implanter cinq bâtiments de maternité qui compteront chacun 2360 truies en stabulation libre dans la région du Témiscamingue. Le projet est rendu possible grâce à un investissement de 50 millions $, une somme qui stimulera l’économie de la région. L’exploitation des Fermes boréales entraînera aussi la création d’une cinquantaine d’emplois directs et de nombreux emplois indirects, notamment pour la construction, une contribution importante à la vitalité de l’économie locale. La construction de la maternité de Fugèreville a permis la création de 10 emplois permanents.

À propos de La Coop fédérée
Fondée en 1922, La Coop fédérée est la plus importante organisation agroalimentaire au Québec. Elle est la propriété de plus de 90 000 membres regroupés au sein de 72 coopératives réparties dans plusieurs provinces canadiennes et elle est présente dans la plupart des maillons de la chaîne agroalimentaire. En tant que grossiste, La Coop fédérée fournit aux producteurs agricoles des biens et des services nécessaires à l'exploitation de leur entreprise. Ses activités se séparent en trois divisions : agricole (productions animale et végétale et commercialisation des grains, sous les bannières Elite et La Coop), détail et innovation (énergies, quincaillerie et machines agricoles, sous les bannières Sonic, Unimat, BMR et Agrizone), et viandes (sous les bannières Olymel, Flamingo et Lafleur). La Coop fédérée emploie 12 200 personnes et son chiffre d'affaires s’élève à 5,992 milliards de dollars. En incluant ses coopératives affiliées, La Coop fédérée compte plus de 18 350 employés et un chiffre d’affaires combiné de 9,6 milliards de dollars. www.lacoop.coop twitter.com/LaCoop_federee

À propos d’Olymel
Olymel est au Canada le chef de file dans le secteur de la production, de la transformation et de la distribution des viandes de porc et de volaille. L’entreprise qui célèbre son 25e anniversaire en 2016 s’est donné pour mission de nourrir le monde avec passion et avec des produits dont la qualité est irréprochable. Dans la réalisation quotidienne de cette mission, Olymel mise sur la tradition et le maintien d'un lien fort entre la ferme et l’assiette autant que sur l’innovation et l’écoute attentive de ses clients et des consommateurs. L’entreprise emploie près de 11 000 personnes dont plus de 8 000 au Québec et dispose également d’installations importantes en Ontario, en Alberta, au Nouveau-Brunswick et en Saskatchewan. Olymel exporte près du tiers de ses ventes totales, notamment aux États-Unis, au Japon et en Australie, ainsi que dans plus de 65 pays. Son chiffre d’affaires annuel est de l’ordre de 3 milliards de dollars. L’entreprise commercialise ses produits principalement sous les marques Olymel, Lafleur et Flamingo. Pour de plus amples informations sur l’entreprise, visitez : www.olymel.ca 

-30- 

Sources :

La Coop fédérée

Fermes boréales

Olymel s.e.c.

Contacts médias :

Yvan Martin

Conseiller en communication

La Coop fédérée

819-269-3947

 

Richard Vigneault

Communications corporatives

Olymel s.e.c.

450-771-0400

514-497-1385